Vendredi 19 avril 2019 | Dernière mise à jour 10:40

Gag Toute la salle a pu voir Thomas Wiesel sur les WC

Invité à un forum à l'EPFL, l'humoriste romand a trouvé le moyen de se faire remarquer.

Voilà l'image qui a été projetée dans l'aula de l'EPFL, derrière Peter Brabeck.

Voilà l'image qui a été projetée dans l'aula de l'EPFL, derrière Peter Brabeck. Image: Thomas Wiesel

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Thomas Wiesel n'est pas du genre à baisser son froc devant la difficulté. Ou plutôt, si. Invité jeudi au Forum de l'innovation pour les PME à l'EPFL (où visiblement il s'ennuyait un peu après son discours), il s'est soudain aperçu que tous les tweets avec le hasthag #forward2019 étaient projetés en direct sur l'écran géant derrière l'orateur. Tous vraiment? Pour s'en assurer, il s'est rendu aux WC, a baissé son pantalon et pris une photo de ses chevilles qu'il a tweetée. Bingo, cette superbe image a été projetée derrière Peter Brabeck, président émérite de Nestlé. Chapeau l'artiste!

Voici ce que le public a pu voir. Twitter/Thomas Wiesel

L'humoriste romand en voulait visiblement à Peter Brabeck puisque, dans son discours, l'ancien patron de Nestlé en avait déjà pris pour son grade. Vous pouvez le découvrir ci-dessous.

(Le Matin)

Créé: 08.02.2019, 15h36

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.