Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 01:42

Gossip Sarah Jessica Parker cloue le bec d'un canard

L'actrice à longuement répondu à un tabloïd qui prétendait avoir surpris une violente dispute entre elle et son mari alors que tout n'était que luxe, calme et volupté. Et ce, de source sûre: la sienne.

Avril 2018, à New York: Matthew Broderick et sa femme Sarah Jessica Parker main dans la main.

Avril 2018, à New York: Matthew Broderick et sa femme Sarah Jessica Parker main dans la main. Image: Getty Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sarah Jessica Parker s'en est prise, sur Instagram, au tabloïd «National Enquirer», et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'y est pas allée avec le dos de la cuillère.

L'actrice a réagi à un article affirmant qu'elle et son mari Matthew Broderick«ont été photographiés en pleine dispute», une source affirmant «qu'ils se sont chamaillés lors du dîner avant de continuer dans la rue». Au cours de cette altercation, l'actrice aurait ainsi reproché à son compagnon, acteur de profession également, «le temps qu'il passe à Londres». Une infidélité artistiques en quelque sorte.

Voir cette publication sur Instagram

Just like clockwork. Over a decade of the same untrue, disgraceful nonsense. As usual, days ahead of our anniversary on May 19th, The National Enquirer is making its annual best effort to fabricate and undermine, this time a blissful 4 days with my husband in London. There was no "screaming match" as alleged in a restaurant or on the street, nor was there a confrontation as alleged about his time in London. My children and I are enormously proud of the work he is doing. After much thought I have decided to share a typical letter of "inquiry" from these people. As if the truth, a response or any comments from me or my publicist had any bearing on what they threaten to "report" . Hey National Enquirer and your sister publications, why not celebrate a marriage of 22 years and relationship of 27 years? Because, despite your endless harassment and wasted ink, we are nearing 3 decades of love, commitment, respect, family and home. There's your "scoop" From a "reliable source". #tabloidharassment

Une publication partagée par SJP (@sarahjessicaparker) le

En réponse, l'actrice a démenti l'affaire avec une fougue peu coutumière. «C'est réglé comme du papier à musique, commence-t-elle: cela fait plus de dix ans que ces absurdités totalement inventées sortent. Et comme pas hasard, toujours quelques jours avant notre anniversaire, le 19 mai. (...) Il se trouve que, pendant ces quatre merveilleux jours avec mon mari à Londres, il n'y a eu ni cris dans un restaurant ou dans la rue, ni de confrontation à propos de son temps passé à Londres. Mes enfants et moi sommes immensément fiers de son travail», a-t-elle écrit.

Matthew Broderick joue en ce moment au Wyndham Theatre à Londres dans une production de «The Starry Messenger».

«Malgré votre harcèlement incessant, nous approchons trois décennies d'amour, de dévotion et de respect. Une vraie vie famille dans un foyer harmonieux. Voici un scoop fourni par une «source sûre», a conclu l'actrice.

Créé: 16.05.2019, 15h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.