Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 19:37

Justice Selena Gomez: 5 ans de mise à l'épreuve pour sa hackeuse

Une femme avait piraté les e-mails de la chanteuse plus tôt dans l'année. Elle s'en sort bien.

La Texane, qui suit en ce moment un traitement pour sa santé mentale, n’a pas encore commenté l’affaire.

La Texane, qui suit en ce moment un traitement pour sa santé mentale, n’a pas encore commenté l’affaire. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus tôt dans l’année 2018, Susan Altrach, une résidente du New Jersey, a été accusée d’avoir eu accès aux e-mails de Selena Gomez et de ses associés, entre août 2015 et février 2016, et d’avoir partagé les images volées en ligne. En août dernier, elle a plaidé non coupable de cinq chefs d’accusation pour vol d’identité, cinq chefs d’accusation pour avoir accédé et utilisé un ordinateur pour commettre une fraude, et pour avoir accédé à des informations sans permission. Elle risquait jusqu’à 10 ans de prison.

160 heures de travaux d’intérêt général

Cependant, elle a échappé à cette sentence, en trouvant un accord avec le procureur. Elle a plaidé la non contestation pour chaque accusation, selon le bureau du procureur. Les autres charges ont été abandonnées. En échange, elle a été condamnée à 5 ans de liberté conditionnelle et doit faire 160 heures de travaux d’intérêt général, ainsi que prouver qu’elle a un travail ou qu’elle poursuit des études.

La chanteuse, qui suit en ce moment un traitement pour sa santé mentale, selon TMZ, n’a pas encore commenté l’affaire.

Créé: 24.10.2018, 06h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.