Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 14:17

Santé Selena Gomez révèle qu'elle est bipolaire

La chanteuse s'est confiée pour la première sur ce trouble lors d'un Instagram live avec Miley Cyrus.

Selena a pris conscience de sa bipolarité après avoir visité un hôpital psychiatrique.

Selena a pris conscience de sa bipolarité après avoir visité un hôpital psychiatrique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Invitée de l’émission quotidienne de Miley Cyrus sur Instagram, Selena Gomez a révélé à la chanteuse américaine sa bipolarité devant plus de 200 000 internautes.

La jeune femme dit qu'elle «s'est rendue compte qu'elle était bipolaire» après avoir récemment visité «un des meilleurs hôpitaux psychiatriques des Etats-Unis», le McLean Hospital. «En découvrir plus sur cette maladie m'a vraiment aidé. Ça ne me fait plus peur», a-t-elle ajouté.

Lors de la discussion, Selena Gomez a déclaré qu'elle avait été témoin de problèmes de santé mentale au sein de sa famille. «J'ai vu ça dans ma propre famille et je me dis «Qu'est-ce qui se passe?» Je viens du Texas et on ne sait tout simplement pas parler de ça. Tu dois toujours avoir l'air cool», a-t-elle confié.

Selena Gomez avait évoqué à plusieurs reprises ses crises de panique et d’anxiété. Elle a même obtenu le «McLean Award» en septembre 2019, prix décerné aux personnes qui font progresser la compréhension de la population envers les troubles mentaux.

FDA

Créé: 06.04.2020, 13h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.