Lundi 10 décembre 2018 | Dernière mise à jour 11:25

Cinéma Sonja Kinski sort de l’ombre

La fille de Nastassja Kinski n’avait pas le droit de prononcer le prénom de son grand-père, Klaus, à la maison, tant sa famille était brouillée. Après un parcours cahotique, elle se lance au cinéma.

Malgré un corps de rêve, Sonja Kinski a longtemps été interdite de décolleté par sa mère, Nastassja.

Malgré un corps de rêve, Sonja Kinski a longtemps été interdite de décolleté par sa mère, Nastassja. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y a comme un air de famille qui se dégage de son joli minois. Les cheveux savamment décoiffés, les yeux de biche et la finesse dans ses traits: tout comme sa mère, la belle Nastassja Kinski, star de «Tess», un mélo de Roman Polanski. Or pour Sonja Kinski, 26?ans, petite-fille du caractériel mais génial Klaus Kinski, la vie n’a pas été un long fleuve tranquille.

Une adolescente fugueuse

Née en Suisse, elle a vécu ses six premières années à Rome, avant que ses parents ne divorcent. Elle n’a donc pas été élevée par son père biologique, Ibrahim Moussa, producteur et ex-époux de Nastassja, mais par l’un des compagnons de sa mère, le compositeur Quincy Jones. «Aujourd’hui encore, alors qu’il est séparé de maman depuis longtemps, je le considère comme mon vrai père. Lui seul a su m’écouter, me donner des conseils de vie et me pousser à devenir ce que je suis réellement», révèle-t-elle à Paris Match. A Los Angeles, où sa mère a déménagé, l’ado était moquée par ses camarades à cause de son accent. On la surnommait «l’étrangère». A cette époque, elle se trouve «trop grande, laide et complexée». Comme elle détestait que sa mère l’emmène sur les tournages, elle jure qu’elle ne sera jamais actrice! Elle se dirige alors vers la peinture et la photo. «Ma mère m’interdisait de porter des décolletés ou des minijupes. Alors je fuguais pour aller danser, pour me sentir enfin vivante.» Aujourd’hui, Sonja suit pourtant les traces de sa famille: elle est à l’affiche de deux films qui sortent aux USA. «Je n’arrive à pas à me projeter dans l’avenir, ni à avoir une relation stable avec un homme. J’essaie de trouver un sens à ma vie et je compte sur le cinéma pour m’aider à tenir le cap!»

Sonja Kinski est née en Suisse avant d’être élevée aux Etats-Unis par Quincy Jones. (Le Matin)

Créé: 17.03.2012, 22h41

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.