Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:06

Confidences Stéphane Bern: «J'ai été battu»

L'animateur sera ce soir dans «Le Divan» de Marc Olivier-Fogiel et revient sur des moments durs de son enfance.

L'animateur va aussi dévoiler ne pas se sentir à l'aise avec son apparence.

L'animateur va aussi dévoiler ne pas se sentir à l'aise avec son apparence. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce vendredi 2 novembre, à 23h15 sur France 3, Marc-Olivier Fogiel va recevoir Stéphane Bern. Le présentateur de «Secrets d'Histoire» va longuement parler de son enfance et s'ouvrir comme rarement il l'a fait auprès des téléspectateurs.

Ce numéro mettra notamment sous les projecteurs la relation conflictuelle de Stéphane Bern avec sa mère Mélita, une mère qui n'a jamais fait preuve d'affection à son égard. «On n'était pas très doués dans la famille pour se dire qu'on s'aimait. J'avais une mère tellement castratrice que ça vous la coupe quoi», se remémore-t-il dans ce teaser.

Et l'animateur de 54 ans de poursuivre sans tourner autour du pot: «J'ai été battu. Je ne me souviens pas d'une journée où je n'ai pas reçu une gifle. C'est vrai, mais je les méritais.»

Dans un registre plus léger, Stéphane Bern évoquera également son physique et la difficulté qu'il a, encore aujourd'hui, à apprécier son apparence. «J'ai un problème avec mon image...»

Un entretien qui s'annonce touchant et fort en émotion.

Créé: 02.11.2018, 16h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.