Mardi 18 décembre 2018 | Dernière mise à jour 17:22

Drame Après le suicide de l'ex-Miss Grande Bretagne, son chéri se donne la mort

Aaron Armstrong a été retrouvé sans vie dans la maison de ses parents. Il venait de perdre sa compagne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une histoire terrible. Le 20 juin 2018, la presse britannique a annoncé la mort de Sophie Gradon, 28 ans, ex-Miss Grande Bretagne en 2010 et participante à la télé-réalité «Love Island. La jeune femme, tout sourire en apparence, luttait en réalité contre l'anxiété et la dépression. Très vite, la thèse du suicide a été évoquée.

Le 11 juillet 2018, les médias ont communiqué qu'Aaron Armstrong, le petit ami de Sophie Gradon, se serait suicidé à son tour. La BBC rapporte que le corps sans vie du jeune homme de 25 ans a été retrouvé dans la maison de ses parents dans le comté de Northumberland.

La veille, il postait un message déchirant sur Instagram, rendant un nouvel hommage à celle qu'il aimait. «J'aimerais juste pouvoir te serrer dans mes bras toute la journée. Tu me manques tellement Sophie. Il n'y a pas une minute sans que je pense à ton beau sourire. Chaque jour que nous avons passé ensemble était incroyable. J'aimerais pouvoir les revivre. Je t'aime ma princesse», a-t-il écrit.

Aucune autre personne n'est liée à ce décès ou mise en cause, a affirmé la police. Pour l'heure, aucun autre détail n'a été révélé.

(Le Matin)

Créé: 11.07.2018, 21h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.