Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 17:35

New York Pas de tapis rouge pour Liam Neeson

La première du film «Sang froid» a été en partie annulée après les propos polémiques de l'acteur de 66 ans.

Mardi matin, Liam Neeson avait tenté de réagir à la controverse sur le plateau de l’émission «Good Morning America».

Mardi matin, Liam Neeson avait tenté de réagir à la controverse sur le plateau de l’émission «Good Morning America». Image: Capture d'écran ABC

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mardi soir, Liam Neeson était attendu à New York pour la première de «Sang Froid», le film dans lequel il incarne un père qui décide de venger le meurtre de son fils par un cartel de la drogue. Mais, durant l'après-midi, les organisateurs ont décidé d'annuler la portion tapis rouge de l'événement. Et ce, suite aux propos qu'a tenus l'acteur dans le journal britannique «The Independent» et qui ont suscité la polémique. Dans cette entrevue, Liam Neeson a déclaré avoir eu envie de tuer un «salopard noir» après le viol d'une de ses amies par une personne noire, il y a quarante ans.

Les réactions outrées se sont multipliées. De nombreuses personnalités noires ont ainsi dénoncé le racisme de l’acteur.

«Je ne suis pas raciste»

Mardi matin, Liam Neeson avait tenté de réagir à la controverse qu’il a déclenchée. «Je ne suis pas raciste», a-t-il répondu à une journaliste noire qui le questionnait sur le plateau de l’émission «Good Morning America», sur la chaîne ABC. Je n’avais jamais ressenti ce besoin primaire de me défouler, a-t-il reconnu, avant d’ajouter que si son amie «avait dit que (son agresseur) était irlandais, écossais, britannique ou lituanien», il aurait «ressenti la même chose».

«Je suis sorti volontairement dans les quartiers noirs de la ville, en cherchant à me faire attaquer», a-t-il précisé, confirmant ses propos tenus dans «The Independent».

Ces sorties, sans que l’on sache à quelle ville Liam Neeson fait référence, ont eu lieu «quatre ou cinq fois», a-t-il décrit.

«J’ai cherché de l’aide, je suis allé voir un prêtre», a ajouté l’acteur nord-irlandais catholique. «J’essayais de faire preuve d’honneur et de défendre mon amie de manière médiévale», a-t-il résumé.

Créé: 06.02.2019, 14h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.