Vendredi 20 octobre 2017 | Dernière mise à jour 12:10

Témoignage Taylor Swift: «Il a touché mes fesses sous ma jupe»

Le procès qui oppose la chanteuse à David Mueller se poursuit. La chanteuse a raconté hier sa version des faits à la barre.

«C'était assez long pour que je sois sûre que c'était intentionnel», a expliqué la chanteuse lors de l'audience.

«C'était assez long pour que je sois sûre que c'était intentionnel», a expliqué la chanteuse lors de l'audience. Image: Chris DELMAS / VISUAL Press Agency

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Taylor Swift a dû affronter David Mueller, qu'elle accuse de lui avoir mis la main aux fesses, jeudi dernier au tribunal de Denver (US). La chanteuse a témoigné à la barre pour donner une nouvelle fois sa version des faits.

La chanteuse insiste, l'ancien animateur radio l'a touchée de manière inappropriée. «C'était définitivement une main aux fesses, une longue main aux fesses, a-t-elle déclaré. C'était assez long pour que je sois sûre que c'était intentionnel. Il a laissé sa main sur mes fesses alors que je tentais de m'éloigner de lui, mal à l'aise. Les premières secondes, j'ai cru que c'était une erreur. Je me suis rapidement mise de côté... C'était quelque chose de vraiment choquant que je n'avais pas vécu auparavant... Il a touché mes fesses sous ma jupe. Après ça, ma personnalité a changé. J'ai juste dit d'une voix monotone, merci d'être venu et ensuite ils sont partis.»

David Mueller a attaqué Taylor Swift en justice assurant que ses «fausses» accusations lui avaient fait perdre son travail à la station de radio KYGO. De son côté, la chanteuse a contre-attaqué et elle lui réclame un dollar symbolique.

Mercredi, c'est la mère de la pop star qui témoignait à la barre. Andrea Swift n'a d'ailleurs pas pu retenir ses larmes lors de son témoignage devant les jurés. Elle a admis que penser à l'agression l'a sévèrement affectée. «J'étais bouleversée au point d'avoir envie de vomir et de pleurer au même moment. Il était impératif que nous devions le rapporter à ses employeurs», disait-elle.

Andrea Swift a également expliqué qu'elle et sa fille n'étaient pas directement allées se plaindre auprès des autorités pour éviter que l'incident ne «définisse» la vie de Taylor Swift. (Le Matin)

Créé: 11.08.2017, 16h39


Sondage

Lisez-vous des bandes dessinées?





Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.