Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 18:10

Star-system Quand les têtes à clashes se défoulent

Célébrités taclées par d’autres sur le déclin: c’est la norme. La jalousie n’est pourtant pas le seul moteur des vannes entre people. Mais c’est plus rare.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a Brigitte Bardot, grande amie des bêtes, qui ne supporte pas l’adoration des fourrures par Catherine Deneuve. Ou Jean-Luc Bideau, sociétaire de la Comédie-Française, racontant ses quatre années «terribles», passées avec la clique à Jamel Debbouze.

L’exemple le plus récent? Leah Remini, actrice et ex-scientologue, s’en prend à Tom Cruise, figure emblématique de la secte. Mais, pour la plupart des people, quand ils dégoisent, c’est pour tacler l’un ou l’une des leurs, plus haut sur l’échelle du star-system.

L’exemple le plus frappant, Beyoncé. Idole adorée du moment, autant pour sa voix, ses talents d’actrice que sa plastique, Queen B a subi les foudres de Kim Kardashian, Madonna, Grace Jones, 50 Cent, Kid Rock, Lady Gaga, Kerry Washington, Cristina Cordula, Nicki Minaj, Rosie Lowe et Nicola Sirkis. Même Florence Foresti a voulu la ridiculiser dans un spectacle à Bercy ou l’attaquer sur son féminisme dans Le Parisien.

Et la liste n’est pas exhaustive. La plupart du temps, un bon tacle, c’est aussi un bon buzz. A tel point que, quand Madonna balance sur Lady Gaga et vice versa, c’est à se demander si elles ne poussent pas un peu loin la chansonnette.

Créé: 04.01.2016, 06h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.