Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 10:23

Paris Tom Cruise plus protégé que Poutine

L’acteur était en France hier pour la première de «La momie». Rencontre sur le tapis rouge.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Vladimir Poutine est descendu à l’Hôtel Bristol? Non, c’est Tom Cruise qui est de passage pour son nouveau film.» Voilà le genre de conversations qu’on pouvait entendre hier entre les paparazzis postés sur leurs motos à Paris, près de l’établissement. La star était revenue dans la capitale française pour la première du remake de «La momie» (sur les écrans romands dès le 14 juin) et son service de sécurité était digne d’un chef d’État. Gardes du corps, voiture blindée, escorte à moto: rien ne manquait pour le passage éclair du comédien américain.

«J’adore Paris pour tellement de raisons», nous lance l’acteur sur le tapis rouge, au Cinéma Rex, sur les grands boulevards parisiens. Il a récemment tourné le nouveau volet de «Mission Impossible» dans la Ville Lumière. «On sent une énergie dingue dans cette ville et j’aime y revenir aussi souvent que possible», précise-t-il.

Des contrôles en série

Hier, pour entrer dans la salle de projection du Rex, il fallait passer une série de contrôles presque plus sévères qu’à l’entrée de l’Élysée. Alors que la récente attaque terroriste à Manchester a entraîné l’annulation du voyage de Tom Cruise en Angleterre, l’étape française a été conservée, mais au prix de mesures de sécurité renforcées. Par exemple, la rue transversale au cinéma avait été entièrement fermée et d’immenses balustrades noires avaient été dressées pour empêcher les passants de voir ce qui se tramait.

Tout cela n’a pas empêché la star d’arriver avec un large sourire devant un petit groupe de fans en délire, triés sur le volet. «Je ne serais rien sans eux», dit-il en prenant quelques selfies. «Je fais du cinéma pour le grand public avant tout, pas pour une élite. Les plus âgés ont grandi avec mes films et les plus jeunes ont vu et revu mes grands classiques à la télé ou sur d’autres supports.»

Le héros de «La momie» assure la promo de ses blockbusters comme une rock star en tournée mondiale, en passant d’une capitale à l’autre, d’un jour à l’autre. La veille à Madrid, la semaine précédente à Sydney et à Taïwan. Le show est bien rodé. Une grosse émission TV dans chaque pays, une table ronde avec des journalistes et un tapis rouge pour créer le buzz: voilà la recette appliquée depuis plus de 10 ans par la machine Cruise.

«C’est elle la star»

À noter que les deux partenaires féminines de l’acteur dans «La momie», Annabelle Wallis et Sofia Boutella, étaient venues en guest stars pour soutenir le héros. «Sofia a grandi ici et c’est elle qui joue la Momie, donc c’est elle la star du film, pas moi», ajoute-t-il, sourire en coin, avant d’enchaîner très vite: «Paris est aussi une ville terriblement cinématographique. L’idée de réaliser des cascades ici pour le nouveau «Mission Impossible» était une opportunité trop belle pour dire non.» Quand on lui demande s’il n’est pas fatigué d’incarner l’agent Ethan Hunt pour la sixième fois, Tom répond du tac au tac: «Les spectateurs sont toujours aussi nombreux à venir voir la saga, alors pourquoi leur refuser ce plaisir? Faire des cascades, c’est du boulot, mais c’est aussi une dose nécessaire d’adrénaline pour moi. Donc je compte continuer tant que j’en ai les capacités physiques, rigole-t-il. Seul mon corps me dira quand il est temps d’arrêter.»

45 minutes chrono

L’acteur de 54 ans est d’ailleurs prêt à revenir dans l’un des rôles mythiques de sa carrière, a-t-on appris ce week-end: «C’est vrai que je suis partant pour retrouver mon personnage de Maverick de «Top Gun», confirme-t-il. «Top Gun 2» pourrait même entrer en production dès l’an prochain. Mais je n’ai pas de détails à donner pour l’heure.»

En attendant, dans «La momie», remake du classique des films d’horreur hollywoodiens des années 1930, Tom Cruise réveille une ancienne princesse d’Égypte qui représente le mal incarné. Le film a été salué lors des premières projections privées pour son rythme, ses cascades, bien sûr, et ses rebondissements à grand spectacle. Bref, un parfait divertissement comme Tom Cruise sait les faire. Tout comme ses premières de 45 minutes sur les tapis rouges, avec la starlette en première partie, l’actrice principale en deuxième et lui, qui déboule tel un rocker, en courant, en haranguant la foule et en multipliant les sourires face aux flashes. Quelques mots sur scène avant le début de la projection. Puis, dès que la lumière s’éteint, la star s’éclipse. Comme un chef d’État, avec son escorte.

Créé: 31.05.2017, 08h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.