Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 21:59

Etats-Unis Une villa à 16,5 millions de dollars pour la veuve de Steve Jobs

Avec une fortune personnelle estimée à 19 milliards de dollars, Laurene Powell Jobs peut s'offrir des petits plaisirs. Comme cette maison située à San Francisco.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Laurene Powell Jobs, veuve du cofondateur de Apple Steve Jobs, vient d'acheter une nouvelle maison d'une valeur de 16,5 millions de dollars.

Question immobilier, il s'agit-là du deuxième prix le plus élevé payé à San Francisco, depuis le début de l'année. Cette acquisition de luxe se situe dans le quartier huppé de Russian Hill.

La résidence dispose, entre autres, de six chambres, sept salles de bains, une cuisine haut de gamme, d'un énorme salon ouvert, d'une salle à manger et d'un grand jardin. Une majeur partie des pièces est marbrée. La chambre principale dispose d'une baignoire spa.

A noter que cette maison construite initialement en 1904 a été remodelée par le célèbre designer d'intérieur Steven Volpe.

Powell Jobs possède déjà un complexe à 20 millions de dollars à Woodside, en Californie, ainsi qu'un domaine équestre d'une valeur de 16,3 millions de dollars à Los Altos Hills. Sa fortune est estimée à 19 milliards de dollars.

Créé: 26.04.2018, 21h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.