Jeudi 2 juillet 2020 | Dernière mise à jour 15:11

Crise Vincent Lindon: sa «taxe Jean Valjean» soutenue par des députés

Le comédien avait suggéré en mai dernier l'idée d'une taxe, afin de faire contribuer les hauts patrimoines à l'effort contre le coronavirus.

Vincent Lindon avait adressé une longue lettre au gouvernement, au début du mois de mai. (Vidéo: YouTube/Mediapart)


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'idée de Vincent Lindon fait son chemin ! L'acteur avait en effet appelé à une taxe exceptionnelle afin de faire contribuer les plus aisés à l'effort contre le coronavirus, et son appel a été entendu par la gauche de l'échiquier politique français.

Le député PCF, Sébastien Jumel, a en effet porté sa proposition devant l'Assemblée Nationale, exigeant une « taxe progressive » pour les personnes possédant plus de « 10 millions d'euros de patrimoine ». La taxe s'élèverait de 1 à 5%, « pour financer les services publics ».

« Il est évident que dans le pays, il y a un sentiment de profonde injustice fiscale. C'est latent et c'est cause de ressentiment pour un certain nombre de personnes. Pendant la crise des gilets jaunes, l'un des slogans, c'était que les petits payent petit et que les gros payent gros. Ça avait le mérite de la simplicité et de la clarté. Il faut quand même se souvenir que la Révolution française est née d'une réforme fiscale », ajoute quant à lui François Ruffin, député de La France Insoumise.

Cover Media/lematin.ch

Créé: 05.06.2020, 11h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.