Dimanche 12 juillet 2020 | Dernière mise à jour 12:27

Jeu vidéo «Halo 5 - Guardiens», la bataille

La superproduction issue des studios Microsoft ne laisse pas indifférent. Voici deux avis tranchés sur le phénomène.

«Halo 5 - Guardians», chapitre 8
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sortie le mardi 27 octobre 2015, «Halo 5 - Guardians» est le jeu exclusif, directement issu de l'écurie Microsoft, qui ambitionne de rallumer la flamme autour de la Xbox One. Cette console dernière génération peine en effet toujours à combler la distance que lui a infligé la PlayStation 4 de Sony.

«Halo 5» est un jeu d'action en vue subjective de science-fiction qui se place dans un univers étendu établi sur la base d'un premier épisode sorti en 2001. D'abord conçue par Bungie, un prestigieux studio nord-américain qui a repris son indépendance pour créer «Destiny», la saga «Halo» a été reprise dès son quatrième épisode par un autre studio maison, 343 Industries doté d'un généreux budget de développement.

L'épisode 5 se compose d'une campagne scénarisée qui peut être jouée seul ou jusqu'à quatre en coopération et d'un mode multijoueur qui propose des affrontements ultra compétitifs en arènes et d'autres plus massifs et ouverts sur diverses grandes cartes.

L'avis de Simon: tout juste un honnête défouloir

«Halo» est une franchise mythique. Pas de doute là-dessus. Derrière sa visière dorée, le héros de la saga, Masterchief, est devenu une icône culturelle. Pas de doute là-dessus. Reconnaissable entre 1000, il a droit à ses produits dérivés et même une série TV. Reste que «Halo» a tendance à se reposer sur ses lauriers de titane. Techniquement le nouvel opus est au top: beau, fluide, magnifiquement mis en scène: on n’en attendait pas moins d’un titre exclusif Xbox One. Mais on a comme l’impression que Microsoft ne cherche guère à prêcher que les convaincus. Si vous n’êtes pas tombé dans la marmite «Halo» quand vous étiez petit, passez votre chemin. Vous aurez entre les mains un honnête défouloir bien léché. Du grand spectacle, avec des cinématiques à couper le souffle. Si belles d’ailleurs qu’elles contrastent cruellement avec la réalité du gameplay. Pas question de faire virevolter son spartan in game. Certes les personnages répondent précisément aux commandes, mais il faut bien avouer qu’on ne leur demande rien de bien compliqué, hormis ramasser des armes, sauter et mettre quelques coups de crosse ou de coude. Qui dit mieux?

L'avis de Jean-Charles: un excellent cru

Commençons par ce qui fâche: une installation sur le disque dur de la Xbox lourde et donc longue. Continuons avec un regret, l'abandon sur l'autel de la performance (assurer 60 images par secondes) des modes de jeu en local avec l'écran partagé. Mais broutilles que cela tant, pour le reste, notre enthousiasme est grand. Il est d'abord alimenté par la pratique de la campagne décomposée en une quinzaine de chapitres. C'est insolite, c'est grandiose, c'est varié, certains chapitres font même partie des meilleurs de toute la saga. cette campagne est, à notre sens, l'exemple parfait d'un grand écart réussi entre la tradition et la nouveauté. Et comme c'est bon, c'est évidemment trop court (sept-huit heures max en mode normal). Côté multi, la compétition à outrance n'étant pas notre tasse de thé on laisse le mode «Assaut» aux adeptes de l'e-sport pour tenter des incursions en mode «Zone de combat» assurément, plus bonhomme, plus varié et amusant, surtout avec une poignée d'amis. Au final, cet Halo-là est assurément un excellent cru, certes un peu court en bouche, mais avec de très belles explosions de saveurs.

Créé: 30.10.2015, 08h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.