Vendredi 15 novembre 2019 | Dernière mise à jour 00:00

Football Rejeté par le Bayern? Wenger donne sa version

Arsène Wenger a démenti avoir proposé ses services au Bayern Munich, qui chercher un successeur à Niko Kovac.

Arsène Wenger a tenu à clarifier les choses.

Arsène Wenger a tenu à clarifier les choses. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Arsène Wenger a démenti vendredi avoir été repoussé par Karl-Heinz Rummenigge pour le poste d'entraîneur au Bayern Munich, comme l'avait affirmé jeudi le club allemand. Selon le Bayern, le technicien aurait appelé le président pour proposer ses services, et celui-ci aurait indiqué qu'il n'était pas intéressé.

«C'est une histoire un peu surprenante», a dit l'Alsacien de 70 ans à «beIN Sports». Selon son récit, c'est Rummenigge, à la recherche d'un entraîneur depuis le limogeage de Niko Kovac, qui l'a appelé mercredi. «Je n'ai pas pu le prendre, et par politesse je l'ai rappelé», raconte Wenger, «on a discuté très peu, quatre ou cinq minutes, il m'a dit qu'il avait donné l'équipe (ndlr: provisoirement à l'adjoint de Kovac «Hansi» Flick) et il m'a demandé si ça m'intéresserait éventuellement. Je lui ai dit que je n'avais pas du tout réfléchi (...) et on a convenu qu'on s'appellerait la semaine prochaine. Voilà, l'histoire en est là».

«Il n'est pas une option»

Cette version contredit une déclaration du Bayern Munich, relayée jeudi par Bild et confirmée ensuite par le club à l'agence SID, filiale sportive de l'AFP. «Arsène Wenger a appelé Karl-Heinz Rummenigge mercredi après-midi pour lui faire part de son intérêt pour le poste d'entraîneur», indiquait cette déclaration, «le FC Bayern apprécie Arsène Wenger pour son travail comme entraîneur à Arsenal, mais il n'est pas une option comme entraîneur du FC Bayern Munich».

Arsène Wenger souligne cependant à deux reprises dans son interview à «beIN» que «le succès de ce club a été bâti sur (...) la discrétion». Notant que les dirigeants historiques Uli Hoeness et Karl-Heinz Rummenigge vont bientôt se retirer, il déclare: «Ce club, qui a toujours su faire les choses en étant très discret, est aujourd'hui exposé à des bruits venant un peu de toutes parts».

Le Bayern n'avait pas réagi samedi matin.

Créé: 09.11.2019, 11h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.