Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 17:47

Défense Réseau national de sécurité: fin de l'exercice, heure du bilan

L'accent a été mis sur l'échelon politico-stratégique par les autorités afin de faire le point. Si un rapport doit être rendu d'ici mai 2015, le premier constat est le manque d'effectifs.

En situation de crise, souligne le DDPS, il est d'autant plus important que la capacité d'action des autorités, de l'économie et de la société puisse être rapidement rétablie.

En situation de crise, souligne le DDPS, il est d'autant plus important que la capacité d'action des autorités, de l'économie et de la société puisse être rapidement rétablie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'exercice du Réseau national de sécurité 2014 (ERNS 14) s'est terminé ce vendredi 21 novembre. Le scénario prévoyait une situation d'urgence avec une pandémie et une pénurie d'électricité. Un rapport détaillé de l'exercice sera établi d'ici mai 2015, a indiqué vendredi le DDPS.

Les autorités de la Confédération et des cantons ne sont que partiellement prêtes pour affronter une telle situation. L'exercice a aussi montré que l'armée a besoin de plus de personnel, selon les premières analyses de l'exercice présentées vendredi à Lucerne.

ERNS 14 a permis de mettre en évidence des lacunes et des questions que les états-majors de crise devront maintenant analyser, a indiqué le conseiller d'Etat tessinois Norman Gobbi, délégué du Réseau national de sécurité.

Augmenter les effectifs

Pour le commandant de corps André Blattmann, l'exercice confirme que l'armée a besoin de soldats supplémentaires. Le chef de l'armée estime qu'il faudrait aussi réintroduire un système de mobilisation générale. Les forces armées doivent pouvoir être engagées plus rapidement.

Les 26 cantons, des offices des sept départements fédéraux, l'armée, trois villes (Zurich, Lucerne et Winterthour), des organisations de crise, des grands distributeurs et des exploitants de réseaux (route, rail, télécommunications et énergie) ont participé à l'exercice qui s'est déroulé du 3 au 21 novembre.

Pendant l'exercice, l'accent a été mis sur l'échelon politico-stratégique avec la participation active des gouvernements cantonaux. En situation de crise, souligne le DDPS, il est d'autant plus important que la capacité d'action des autorités, de l'économie et de la société puisse être rapidement rétablie. (ats/nxp)

Créé: 21.11.2014, 15h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.