Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 21:31

Londres Des champignons contre la dépression

Une demi douzaine de malades atteints de dépression traités à la psilocybine ont donnés des résultats prometteurs, selon une étude publiée mardi.

La psilocybine a donné de premiers résultats prometteurs (www.maxisciences.com)

La psilocybine a donné de premiers résultats prometteurs (www.maxisciences.com) Image: DR: @maxisciences

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C'est la première fois que la psilocybine a été testée dans le traitement potentiel des dépressions majeures», souligne le Dr Robin Carhart-Harris, de l'Imperial College de Londres qui a dirigé cette étude publiée dans la revue britannique The Lancet Psychiatry. La psilocybine, une substance contenue dans certains champignons hallucinogènes, a donné de premiers résultats prometteurs sur une demi douzaine de malades atteints de dépression résistant aux traitements, selon une étude publiée mardi.

La dépression est un problème majeur de santé publique qui touche des millions de personnes à travers le monde et qui parfois résiste aux traitements existants (médicaments anti-dépresseurs et psychothérapie).

Selon l'étude, un patient sur 5 ne répond pas aux traitements actuels tandis que beaucoup de ceux qui voient leur état s'améliorer dans un premier temps, font des rechutes par la suite.

La psilocybine longtemps étudiée

Les chercheurs ont commencé à étudier la psilocybine, la substance active de certains champignons hallucinogènes, dès les années 1950.

En 2008, des chercheurs américains ont montré qu'elle entraînait des effets durables de bien être psychique et de plénitude. Ce qui les a conduit à penser que l'hallucinogène pourrait aider certains malades souffrant d'anxiété face à un cancer ou à une dépression.

Les chercheurs britanniques ont pour leur part testé la psilocybine sur 12 patients atteints de dépression modérée à sévère depuis plus de 15 ans en moyenne.

Des résultats encourageants

Après un traitement de deux jours, les patients ont été suivis pendant 3 mois.

Selon les chercheurs, les effets psychédéliques ont été observés entre 30 et 60 minutes après la prise des gélules, avec un effet culminant 2 à 3 heures après. Une semaine plus tard, les 12 patients présentaient tous une amélioration et huit étaient en rémission. Au bout de trois mois, cinq étaient encore en rémission.

Compte tenu du petit nombre de patients testés, les chercheurs avertissent qu'il ne faut pas tirer de conclusions «probantes» sur les effets thérapeutiques de la psilocybine mais que les recherches doivent se poursuivre.

Le Pr David Nutt, qui a participé à l'étude, souligne que l'hallucinogène «cible les récepteurs de la sérotonine, comme la plupart des antidépresseurs actuellement disponibles, mais qu'il possède une structure chimique très différente et qu'il agit plus rapidement que ceux-ci».

Dans un commentaire joint à l'étude, le Pr Philip Cowen de l'Université d'Oxford reconnait que les résultats obtenus sur trois mois sont «prometteurs mais pas complètement convaincants».

Un autre spécialiste, Jonathan Flint, professeur de neurobiologie à l'université d'Oxford, estime de son côté qu'il est «impossible» d'affirmer à ce stade que la molécule est efficace sur la dépression.

(afp/nxp)

Créé: 17.05.2016, 18h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.