Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 07:40

OMS Encore un milliard de personnes privées de toilettes

Près d'un milliard de personnes n'ont toujours pas accès à des toilettes. Cela constitue une source potentielle de propagation des maladies, comme l'a montré l'épidémie de fièvre Ebola, note un rapport annuel de l'OMS.

Sur ce milliard de personnes, 825 millions sont concentrées dans seulement dix pays, dont cinq en Asie: l'Inde, l'Indonésie, le Pakistan, le Népal et la Chine.

Sur ce milliard de personnes, 825 millions sont concentrées dans seulement dix pays, dont cinq en Asie: l'Inde, l'Indonésie, le Pakistan, le Népal et la Chine. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a eu des appels au Nigeria pour que ces pratiques de défécations en plein air cessent par crainte que le virus ne se propage par les liquides humains, indique mercredi 19 novembre l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son rapport annuel sur l'accès à l'eau et aux sanitaires.

Au Liberia, le pays le plus touché par l'épidémie, près de la moitié des 4,2 millions d'habitants n'utilisent pas de toilettes. Au Sierra Leone, autre foyer de l'épidémie, la proportion est estimée à 28% de la population, note le rapport. Dès progrès ont été accomplis dans l'accès à l'eau potable et aux sanitaires, souligne le rapport mais «le manque de financements continue à limiter ces avancées».

En Afrique subsaharienne, où 25% de la population pratique la défécation en plein air, des estimations indiquent qu'un enfant meurt toutes les deux minutes et demi après avoir bu de l'eau non potable ou suite à l'absence de sanitaires et d'hygiène.

«Il est temps d'agir»

Sur ce milliard de personnes sans accès à des toilettes, 825 millions sont concentrées dans seulement dix pays, cinq en Asie, l'Inde largement en tête avec 597 millions de personnes, suivie par l'Indonésie, le Pakistan, le Népal et la Chine (10 millions). En Afrique, il s'agit du Nigeria (39 millions) de l'Ethiopie, du Soudan, du Niger et du Mozambique (10 millions).

«Il est temps d'agir (...) nous ne connaissons pas encore quel sera l'agenda pour le développement durable après 2015 mais nous savons que l'eau et les sanitaires doivent être des priorités claires si nous voulons créer un futur qui permettra à chacun de bénéficier d'une vie saine, digne et prospère», a souligné lors de la présentation du rapport Michel Jarraud, responsable de l'eau à l'ONU et secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale.

«L'invention qui a sauvé le plus de vies»

Ce problème pousse de nombreuses personnes à se mobiliser afin d'essayer de déclencher une prise de conscience mondiale. L'association Water.org, épaulée par l'acteur américain Matt Damon, a lancé l'idée d'une grève des toilettes l'année dernière, au travers d'une fausse conférence de presse hilarante, menée par la star de «Promise Land» Dans cette séquence, Matt Damon rappelle notamment que les toilettes sont «l'invention qui a sauvé le plus de vies dans l'histoire de l'humanité». Mais également qu'il y a «plus de gens détenteurs de téléphone portable que de toilettes dans le monde».

Regardez:

(ade/ats/nxp)

Créé: 19.11.2014, 11h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.