Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 04:09

Australie De la matière fécale pour rendre les koalas moins pinailleurs

Un traitement à base d'excréments a permis de modifier la flore microbienne des ces marsupiaux menacé par la famine et, ainsi, d'élargir leur horizon nourricier.

La population de koalas à Cap Otwaydans, dans l'Etat de Victoria, était menacée par une famine particulièrement meurtrière.

La population de koalas à Cap Otwaydans, dans l'Etat de Victoria, était menacée par une famine particulièrement meurtrière. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des scientifiques australiens ont trouvé la solution pour sauver des koalas affamés, menacés par la disparition de leur habitat naturel et de leur nourriture favorite. Ils leur ont fait ingérer des matières fécales, conditionnées sous forme de capsules.

Ce procédé a permis de modifier la flore microbienne présente dans les intestins de ces marsupiaux. L'altération leur permet ainsi de pouvoir manger davantage de variétés d'eucalyptus.

Dans cette étude publiée mardi dans le journal Animal Microbiome, Michaela Blyton, de l'école de chimie et des sciences moléculaires à l'université du Queensland, explique avoir été poussée à agir après avoir constaté une importante chute des populations de koalas à Cap Otway, le long de la fameuse Great Ocean Road, dans l'Etat de Victoria.

«En 2013 la population de koalas a atteint une densité très importante, ce qui les a conduits à manger tous les arbres de leur espèce préférée», a noté Mme Blyton, qui a dirigé cette expérience.

Famine

Cette situation a débouché sur un taux de mortalité effrayant de 70% des koalas, en raison de la famine engendrée chez eux par la disparition de leurs arbres préférés. Mais la plupart n'ont pas pour autant essayé de manger une autre espèce d'eucalyptus pour survivre.

«Cela nous a conduits, mon collègue Ben Moore de la Western University de Sydney et moi, à nous demander si les microbes présents dans les intestins des koalas, leur microbiome, ne limitaient pas le type d'arbres qu'ils pouvaient manger et s'il ne serait pas possible d'étendre leur régime alimentaire par le biais d'inoculation de matières fécales», a repris Michaela Blyton.

Les scientifiques ont donc donné à manger à des koalas des capsules contenant des matières fécales d'autres marsupiaux habitués à manger une autre espèce d'eucalyptus.

Ces capsules ont permis de modifier avec succès les microbiomes des koalas, qui ont pu de ce fait commencer à manger la seconde sorte d'arbre que la plupart d'entre eux boudaient auparavant. (AFP/Le Matin)

Créé: 21.08.2019, 16h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.