Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:37

Santé Un tiers de la population est obèse ou en surpoids

Une étude publiée jeudi affirme que la moitié des adultes sera touchée d'ici 15 ans. L'obésité est une cause de mortalité, et pèse autant sur l'économie mondiale que le tabac.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 2,1 milliards de personnes dans le monde, soit près de 30% de la population mondiale, sont en surpoids ou obèses, selon une étude publiée ce jeudi 20 novembre. Cette tendance devrait toucher la moitié des adultes dans le monde d'ici 2030.

Cause de mortalité

L'obésité provoque quelque 5% des décès dans le monde et ce mal pèse autant sur l'économie mondiale que le tabac ou les conflits armés, selon une étude du McKinsey Global Institute.

Le document appelle à une «réponse coordonnée» des gouvernements, commerçants et acteurs du secteur agroalimentaire. Il affirme que cela pourrait permettre à 20% des obèses de revenir à un poids normal en moins de dix ans.

74 recommandations

Il cite ainsi 74 recommandations comme la réduction des portions dans les fast-foods, l'introduction d'aliments sains dans les écoles et la nécessité d'éduquer les parents.

L'obésité coûte chaque année 73,8 milliards de dollars (70,7 milliards de francs) en dépenses de santé publique et en perte de productivité économique.

Est considérée comme obèse, une personne dont l'indice de masse corporelle est supérieur à 30. Une personne en surpoids présente un IMC compris entre 25 et 30. (ats/nxp)

Créé: 21.11.2014, 08h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.