Lundi 17 juin 2019 | Dernière mise à jour 08:00

Science Des vaccins prometteurs contre la polio

La polio est sur le point d'être éradiquée, mais elle survient encore. Des vaccins pourraient y remédier.

La polio survient encore au Pakistan, notamment.

La polio survient encore au Pakistan, notamment. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une étude réalisée en quarantaine par l'université d'Anvers (B) autour de deux nouveaux vaccins contre la polio en 2017 a livré des résultats prometteurs, selon une publication mercredi dans la revue «The Lancet». Ces candicats-vaccins testés sur 30 volontaires ont montré une excellente réponse immunitaire et n'ont donné aucun effet secondaire significatif. La polio est sur le point d'être éradiquée, mais elle survient encore dans une moindre mesure en Afghanistan, au Pakistan et au Nigéria.

«Le vaccin actuel en solution buvable a permis de stopper la polio dans la plupart des pays», indique Pierre Van Damme, du centre de l'évaluation des vaccins. «Mais dans certains cas exceptionnels, ce vaccin peut provoquer l'une des formes de la maladie. Pour franchir le dernier pas vers l'éradication totale de la polio, un nouveau vaccin est donc nécessaire.»

Deux groupes de volontaires

Pour cette étude, deux groupes de 15 volontaires ont vécu en quarantaine complète durant 28 jours à Poliopolis, un village de conteneurs sur un parking de l'hôpital universitaire d'Anvers. Les deux vaccins, développés par plusieurs chercheurs et soutenus financièrement par la fondation Bill et Melinda Gates, semblent efficaces et sûrs.

Le centre d'évaluation des vaccins et l'université de Gand les testent à présent sur 232 adultes en bonne santé pour une étude de suivi. «Des enfants seront aussi vaccinés cette année au Panama afin d'obtenir pour fin 2019 des données sur les différents groupes d'âge sur lesquels ces candidats-vaccins ont été testés», ajoute Pierre Van Damme. (ats/nxp)

Créé: 05.06.2019, 11h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.