Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:23

Nature Trois parcs régionaux romands obtiennent leur label

Les parcs régionaux du Doubs, du Jura vaudois, de Pfyn-Finges, en Valais, et de Beverin, dans les Grisons, ont obtenu le label «d'importance nationale».

Image: FLICKR CC

Une fierté pour les responsables

Les responsables des nouveaux parcs naturels régionaux du Doubs (JU/NE/BE), du Jura vaudois et de Pfyn-Finges (VS) se montrent très satisfaits de l'obtention de leur label. La manne fédérale qu'ils recevront chaque année oscille entre près de 300'000 et 420'000 francs.

Pour le secrétaire général du parc du Doubs, Gérard Cattin, l'obtention du label en Suisse n'est qu'une première étape. A terme, un parc transfrontalier devrait voir le jour. Pour ce scénario, il faudra attendre la certification côté français, qui interviendra sans doute en 2015.

Le Parc Jura vaudois se félicite aussi de l'obtention du label. Au total 30 communes constituent le périmètre du parc. De nombreux projets sont en développement, comme la réfection de murs en pierres sèches, la commercialisation de produits ou des offres touristiques douces.

Même enthousiasme en Valais. Le parc naturel Pfyn-Finges développe une quinzaine de projets dans différents secteurs, tels que l'agriculture, l'énergie, les produits régionaux, la formation à l'environnement ou encore l'identité régionale. Son budget s'élève à 1,5 millions de francs par an.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les parcs régionaux du Doubs (JU/NE/BE), du Jura vaudois (VD), de Pfyn-Finges (VS) et de Beverin (GR) ont obtenu le label «d'importance nationale». Ils entreront ainsi en phase de gestion et recevront la manne fédérale dès janvier 2013, pour une première période de dix ans.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a accepté les demandes déposées au début de l'année, a indiqué jeudi le Réseau des parcs suisses. Ce feu vert est toutefois assorti de conditions: pour le parc du Doubs et celui de Beverin, les plans directeurs cantonaux doivent encore être adaptés et acceptés par le Conseil fédéral, précise l'OFEV.

Les nouveaux parcs comprennent 71 communes et s'étendent sur une surface de 1473 km carrés - soit 3,5% du territoire national. Le parc du Jura Vaudois est le plus vaste avec 531 km2, soit presque la surface du lac Léman. Le plus peuplé est cependant celui du Doubs. Plus de 60'000 personnes vivent sur les 293 km2 concernés, quasi l'équivalent de la superficie du canton de Genève.

Les critères pour prétendre au titre de «parc naturel régional» sont larges, même si l'acceptation démocratique n'est pas toujours facile à obtenir, comme plusieurs projets le montrent. «La porte d'entrée, ce sont les hautes valeurs naturelles et paysagères du territoire», souligne Carlo Ossola, de l'OFEV.

Chaque parc se fixe ensuite des objectifs dans le domaine du développement durable. Les projets varient considérablement d'un parc à l'autre. Contrairement aux parcs nationaux, il n'y a pas de restrictions particulières pour les habitants où les touristes.

Après les dix premières années, la Confédération contrôlera si un parc a atteint ses buts et s'il remplit toujours les conditions pour mériter son statut. Les communes devront également voter pour savoir si elles veulent s'engager pour une nouvelle période de dix ans.

15 parcs en phase de gestion

Ces quatre parcs viennent s'ajouter aux onze qui sont déjà en phase de gestion. Parmi ceux-ci figurent dix «parcs naturels régionaux»: Chasseral (NE/BE), Gruyère Pays-d'Enhaut (VD/FR), Ela (GR), Binntal (VS), «Parc jurassien» (AG/SO), Diemtigtal (BE), Thal (SO), Gantrisch (BE/FR), Val Müstair (GR) et Entlebuch (LU).

Cette liste est complétée par un parc appartenant à une autre catégorie: le «parc naturel périurbain» de Zürich-Sihlwald. La Confédération dispose d'une enveloppe de 10 millions de francs par an pour soutenir les 15 parcs en gestion.

Il faut par ailleurs encore mentionner le Parc national suisse (GR), qui fêtera ses cent ans en 2014. Celui-ci ne dépend pas de la nouvelle législation. Sa protection est plus élevée que celle correspondant au statut de «parc national» dans l'ordonnance de 2007.

Nouveaux parcs nationaux

«Le grand défi des parcs suisses pour les prochaines années» sera précisément la création de parc nationaux, souligne le Réseau des parcs suisses. Deux projets sont en phase de création: le parc de l'Adula (GR/TI) et celui du Locarnese (TI).

Leur mise sur pied est plus exigeante que celle des parcs régionaux. Leur territoire doit notamment être muni d'une zone centrale où l'impact humain est réduit au minimum et la nature évolue librement.

Les restrictions ne seront toutefois pas aussi importantes que dans le Parc national suisse en Engadine. Il sera possible d'exploiter des alpages traditionnels et de pratiquer la chasse afin de réguler la population de certaines espèces.

Par ailleurs, la zone périphérique des nouveaux parcs nationaux, avec ses villages «se veut un modèle de développement durable où l'activité économique est explicitement souhaitée».

Les demandes d'entrée en gestion seront déposées à l'OFEV en 2015. La population devra voter d'ici là, déterminant la réussite où l'échec des projets.

(ats/nxp)

Créé: 23.08.2012, 17h14

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.