Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 12:55

Insolite Des chèvres envahissent une ville galloise confinée

Depuis vendredi dernier, c'est tout un troupeau qui s'aventure dans les rues désertes, notamment pour brouter les haies.

Il ne manquerait plus que ces chèvres chantent «Quand on arrive en ville»...

Il ne manquerait plus que ces chèvres chantent «Quand on arrive en ville»... Image: Twitter/Andrew Stuart

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il n'y a plus grand monde dans les rues de Llandudno, petite ville côtière du nord du Pays de Galles. Ses habitants sont confinés à la maison en raison, comme partout, de l'épidémie du coronavirus.

Mais depuis vendredi dernier, certains ont profité de ce calme inhabituel, raconte Mashable, qui relaie les messages Twitter envoyés par Andrew Stuart, qui travaille pour le «Manchester Evening News». Celui-ci a en effet ce jour-là, aperçu pour la première fois... tout un troupeau de chèvres bottées, une espèce typique de la région.

Celles-ci vivent habituellement sur un promontoire proche de la ville et n'y descendent qu'en cas de grand vent et ne s'aventurant que dans les ruelles en bordure de la localité. Mais vendredi, elles sont allées beaucoup plus loin. Ce n'était qu'un début. Jour après jour, elles s'enhardissent, broutant les haies et donnant l'impression d'avoir colonisé Llandudno. Ce qui donne des scènes incroyables, qu'Andrew Stuart ne se lasse pas de filmer.

Michel Pralong

Créé: 01.04.2020, 14h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.