Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:07

Changement climatique Pourquoi la glace gagne du terrain dans l'Antarctique

Au Nord, l’Arctique fond. Au Sud, la banquise autour de l’Antarctique enregistre un léger gain net de glace. Pourquoi? Des climatologues anglosaxons viennent de résoudre cette énigme.

L’étude en question révèle les évolutions très diverses de la glace sur et autour de l’Antarctique.

L’étude en question révèle les évolutions très diverses de la glace sur et autour de l’Antarctique. Image: Keystone

Vidéo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec le changement climatique, la banquise fond dans l’Arctique. Au Sud, si la calotte glaciaire antarctique vit un phénomène semblable, ce n’est pas le cas de la mer de glace, qui gagne en surface.

Jusqu’ici, les climatologues cogitaient sur cette originalité. Les modèles informatiques leur fournissaient des pistes. Ils ont dorénavant une explication fondée sur l’observation, publiée dans Nature Geoscience.

Pendant dix-neuf ans, quatre satellites militaires américains ont suivi les millions de mouvements de la banquise autour de l’Antarctique. Et montré son évolution sur la durée.

Résultat: le changement climatique explique aussi cet accroissement de la banquise. Pointée du doigt: la modification des régimes des vents autour du continent blanc.

En légère hausse

L’étude en question révèle les évolutions très diverses de la glace sur et autour de l’Antarctique. Aux endroits où les vents chauds tropicaux se sont renforcés, la glace disparait aussi vite que dans l’Arctique.

Ailleurs, une glace nouvelle vient s’ajouter aux blocs repoussés loin de la côte par les vents froids soufflant du continent blanc.

Au total, la croissance de la banquise atteint un dixième de pour-cent de sa surface maximale chaque année depuis 1978.

Réalités différentes

«La banquise antarctique interagit avec le système climatique global très différemment de l’Arctique», explique Paul Holland, co-auteur de l’étude.

L’Antarctique est un continent entouré d’océan alors que l’Arctique est un océan ceint par les continents. Les vents y jouent donc un rôle différent, selon les auteurs de l’étude.

«Nos résultats soulignent aussi la sensibilité de la couverture glaciaire antarctique aux changements de la force des vents sur le continent», précise le chercheur au British Antarctic Survey.

Ceci dit, «l’Arctique perd cinq fois plus de glace que l’Antarctique n’en gagne, ajoute le Britannique dans le Guardian. Autrement dit, la planète perd de la glace à un rythme soutenu.» Ce qui accroit le réchauffement global.

Créé: 12.11.2012, 12h21

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.