Lundi 24 juin 2019 | Dernière mise à jour 12:41

Sommet du G7 Le plastique, l'autre sujet de discorde

Les pays du G7 n'ont pas réussi à s'entendre pour renouveler leur engagement contre la pollution plastique des océans.

La plage polluée de Wake Island, dans le nord du Pacifique.

La plage polluée de Wake Island, dans le nord du Pacifique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Japon et les Etats-Unis ont refusé samedi de signer un nouvel engagement du G7 contre la pollution des océans par le plastique. Le sujet a encore plus divisé le groupe que le commerce ou le changement climatique.

Canada, France, Allemagne, Royaume-Unie et Italie, ainsi que l'Union européenne, ont souscrit à une nouvelle charte contre la pollution plastique des océans, selon le communiqué final publié samedi à l'issue du sommet organisé au Canada. Le Japon quant à lui s'est joint à l'opposition des Etats-Unis.

Selon Angela Merkel et Emmanuel Macron, la nouvelle «charte», qui n'avait pas encore été publiée par les organisateurs canadiens du sommet, prévoit de passer au recyclage de 100% des plastiques à l'horizon 2030. Elle veut aussi développer autant que possible les alternatives aux emballages plastiques. En recyclant le plastique au maximum, les pays limiteront les déchets qui se déversent dans les rivières et fleuves et in fine dans les océans. «Les dirigeants doivent désormais convertir cette vague d'inquiétude collective en des progrès réels», a commenté John Tanzer, de l'ONG WWF.

Objectifs chiffrés

L'engagement des quatre pays européens s'inscrit dans celui de l'Union européenne, dont la Commission a proposé fin mai l'interdiction des produits plastiques à usage unique, et un objectif de recyclage de 90% des bouteilles en plastique d'ici 2025.

La chancelière allemande a expliqué que Washington ne voulait pas s'engager sur des objectifs chiffrés. Elle n'a pas évoqué la position du Japon. Donald Trump, dans tous les cas, a retiré peu après la conclusion de la réunion son soutien à la totalité du communiqué de 28 points qui avait été approuvé par les sept pays, en raison des reproches renouvelés par Justin Trudeau à l'égard des droits de douanes américains sur l'acier et l'aluminium. (ats/nxp)

Créé: 10.06.2018, 04h50

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.