Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 21:29

Norvège Ils tombent sur un «blob» que l'on jurerait venu d'ailleurs

Ronald et Nils remontaient à la surface lorsqu'ils ont découvert un phénomène rarement observé à cette profondeur. Ils en ont ramené des images saisissantes.

Vidéo: Youtube / Ronald Raasch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un groupe de plongeurs au large d'Ørsta en Norvège visitait une épave de la Seconde Guerre mondiale à 200 mètres de la côte, au début du mois d'octobre. Sur le chemin du retour, Ronald Raasch, Nils Baadness et les membres de leur équipe du groupe de recherche REV Ocean sont tombé sur une mystérieuse forme flottante. La masse gélatineuse translucide, qui a été capturée par leur caméra le 5 octobre dernier, semblait en suspension à 17 mètres sous la surface.

Plutôt qu'une nouvelle forme de vie extraterrestre, les plongeurs ont en fait découvert un sac d’œufs de calmar contenant des milliers de bébés, rapporte borepanda.com.

Ces poches sont rarement vus par les humains, car elles ont tendance à se trouver au fond de la mer. Elles peuvent même s'enfoncer jusqu'à atteindre une profondeur d'environ 150 mètres où les bébés calmars éclosent.

La vidéo de la découverte a été visionnée plus de 380 000 fois suscitant des commentaires pour la plupart fascinés.

Créé: 24.10.2019, 11h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.