Lundi 21 janvier 2019 | Dernière mise à jour 01:41

Vidéo Flakka, la «drogue zombie» frappe l'Angleterre

Les cristaux soupçonnés, parfois à tort, d'être à l'origine de meurtres et de cannibalisme se répandent en Europe.

Attention, certaines images peuvent choquer.
Vidéo: Laura Juliano

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Surnommée la «drogue zombie», la Flakka produite en Chine et populaire aux Etats-Unis ferait de nouveaux ravages en Angleterre, selon The Sun. Le tabloïd précise aussi que des individus dans «un état semblable à celui d'un zombie» ont nécessité 950 interventions ambulancières au cours de l'année 2018.

Néanmoins, la capacité de cette drogue de synthèse bon marché à transformer les consommateurs en «zombie» divise. Certains médias soutiennent encore qu'elle serait à l'origine de cas de canibalisme, quand d'autres dénoncent une extrapolation alimentée par la mode des films de zombies.

Aujourd'hui, rien ne prouve effectivement que les individus aux comportements étranges sur les vidéos devenues virales étaient bien sous l'emprise de flakka. Le trafic de cette drogue comparable à la cocaïne est cependant bien réel, en expansion et ses effets peuvent induire un état psychotique qui mène à de la violence. (Le Matin)

Créé: 11.01.2019, 17h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.