Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 19:55

France Le pari givré des adeptes de la résistance au froid

Un coach, une piscine d'eau glacée et de la bonne humeur : il n'en faut pas plus pour s'initier à la méthode Wim Hof, du nom du recordman du monde de résistance au froid.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Résister au stress en apprenant d'abord à résister au froid: c'est ce que prône la méthode Wim Hof, du nom d'un Néerlandais recordman en la matière. Les adeptes de cette méthode se plongent ainsi plusieurs minutes dans un bain de glace dont la température avoisine 0 degré.

«On ne trempe pas dans la glace, pour le plaisir de se tremper dans la glace uniquement : c’est-à-dire que ce qu’on apprend à faire dans la glace, on le transfère derrière, au quotidien», explique Jean-François Tual, instructeur en méthode Wim Hof en France. «Etre capable de gérer un pic de stress aussi intense que la glace se fait au travers de l’application d’outils et ces outils sont transférables à la vie de tous les jours quand on est face à des formes de stress, qui sont peut-être moins intenses mais plus pernicieuses».

La méthode se veut une technique de dépassement de soi, gestion du stress et renforcement du système immunitaire. Elle nécessite un échauffement au préalable afin de pouvoir gérer les pics d'adrénaline envoyés par le corps pour résister à ce froid intense. Un bilan médical est recommandé au préalable. L'expérience est en outre déconseillée aux personnes cardiaques ou sujettes aux AVC. (afp/nxp)

Créé: 06.01.2019, 17h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.