Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 22:08

Sport et santé Courir (modérément) prolonge la durée de vie

Courir quelques heures par semaine semble être le meilleur moyen de vivre plus longtemps.

Les participants qui faisaient 1 à 2,4 heures de course par semaine, trois fois maximum, ont le plus faible taux de mortalité.

Les participants qui faisaient 1 à 2,4 heures de course par semaine, trois fois maximum, ont le plus faible taux de mortalité. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Faire du jogging à dose modérée semble être le meilleur moyen de vivre plus longtemps, démontre une étude de chercheurs danois publiée lundi aux Etats-Unis.

Cette recherche a porté sur 5048 participants en bonne santé à Copenhague parmi lesquels les auteurs ont identifié et suivi pendant douze ans 1098 joggeurs et 413 personnes sédentaires.

Les chercheurs ont enregistré le nombre d'heures, la fréquence, le rythme de jogging par semaine, et constaté qu'après cette période ceux qui couraient le plus avaient quasiment la même probabilité de décéder que les sédentaires. Au contraire, les participants qui faisaient du jogging de façon plus modérée --entre une heure et 2,4 heures hebdomadaires, trois fois maximum-- avaient le plus faible taux de mortalité.

Généralement les «joggeurs» étaient plus jeunes, avaient une tension artérielle et un indice de masse corporelle plus faibles. Ce groupe comptait également beaucoup moins de fumeurs et de diabétiques.

L'exercice trop intense peut être néfaste

«Faire cet exercice soutenu pendant des décennies peut présenter des risques pour la santé particulièrement pour le système cardiovasculaire», met en garde le Dr Peter Schnohr de l'Hôpital Frederiksberg de Copenhague, principal auteur de ces travaux parus dans le Journal of the American College of Cadiology.

«Il faut souligner que le rythme du jogging à faible allure correspond à un exercice intense et que le fait de faire du jogging de façon soutenue revient à faire de l'exercice de façon très vigoureuse», explique-t-il.

Les résultats de cette étude confortent ceux de recherches précédentes dans lesquelles les scientifiques ont découvert que l'exercice trop intense peut être plus néfaste que bénéfique.

La bonne dose

«Tous ces travaux montrant une corrélation entre une certaine intensité de jogging et la mortalité suggèrent qu'il pourrait y avoir une dose d'exercice optimale pour la santé», relève le Dr Schnohr.

«Si votre but est de réduire le risque de mortalité et d'allonger votre espérance de vie, conclut-il, faire du jogging deux ou trois fois par semaine à un rythme modéré est la bonne stratégie... en faire plus pourrait être néfaste.» (afp/nxp)

Créé: 02.02.2015, 22h50

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.