Mardi 26 septembre 2017 | Dernière mise à jour 21:34

Etats-Unis Les psychiatres revisitent les catégories de troubles mentaux

Une refonte de la classification de certaines pathologies mentales, qui fait de l'autisme et de ses variantes une seule catégorie et des graves crises de colère chez les enfants une vraie maladie, a été votée par la Société américaine de psychiatrie (APA).

Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il s'agit de la première révision depuis 1994 du manuel de référence pour le diagnostic des maladies mentales (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) aux Etats-Unis, et de la cinquième depuis ses origines.

«Notre travail visait à définir de façon plus exacte les maladies mentales qui ont un véritable impact sur la vie des malades, pas à élargir l'étendue du champ de la psychiatrie», souligne le Dr David Kupfer, qui préside le groupe de travail pour la révision du manuel, dans un communiqué publié sur le site de l'APA.

La nouvelle classification regroupe toutes les variantes de l'autisme dans une seule catégorie, appelée «troubles du spectre autistique», faisant ainsi disparaître le syndrome d'Asperger, qui frappe des enfants très intelligents mais en grandes difficultés au niveau des interactions sociales, jusqu'à présent diagnostiqué séparément de l'autisme.

Crises violentes de colère

La dyslexie disparaît également du manuel tandis que de nouvelles catégories y font leur entrée comme la fréquence de crises violentes de colère chez les enfants, désormais considérée comme une maladie mentale.

Le «stress post-traumatique» est aussi inclus dans un nouveau chapître sur les traumatismes et les troubles liés au stress.

Le trouble consistant à manger sans contrôle est également reconnu désormais comme une pathologie mentale.

Cette dernière modification est l'aboutissement d'un long débat souvent animé parmi les psychiatres, des organisations de patients et des fondations, notamment au sujet de l'autisme.

Accès entravé

Certains psychiatres et organismes privés craignent par exemple que cette nouvelle nomenclature n'exclut nombre d'enfants atteints du syndrome d'Asperger.

Ces nouveaux critères, dont les détails seront connus quand le nouveau manuel de diagnostic psychiatrique sera publié en mai 2013, pourraient alors priver certains malades de l'accès aux services d'aide sociale, médicale et scolaire. Les assurances et les programmes publics se basent en effet sur la définition des maladies établies par l'APA (American Psychiatric Association). (afp/nxp)

Créé: 03.12.2012, 22h21

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.