Vendredi 17 août 2018 | Dernière mise à jour 22:33

Japon Adieu la calvitie? Un remède aurait été trouvé

Une nouvelle technique permettant de multiplier rapidement des follicules capillaires a été mise au point par des scientifiques. Les tests sur des humains n'ont pas encore été développés.

De nombreux hommes souffrent de calvitie.

De nombreux hommes souffrent de calvitie. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des chercheurs japonais ont annoncé avoir développé une méthode de culture très rapide de follicules capillaires qui pourrait permettre à terme, selon eux, de dire adieu à la calvitie ou de remédier aux pertes de cheveux dues à la chimiothérapie ou à certaines maladies. Leur étude utilise deux types de cellules placées dans des petits récipients de silicone afin de cultiver des «germes de follicules pileux», source des petites cavités où naît et est nourri le cheveu.

Dirigée par le professeur Junji Fukuda de l'Université nationale de Yokohama, l'équipe nippone est parvenue à cultiver 5.000 de ces «germes» en quelques jours. Cette méthode est présentée comme un grand pas par rapport aux laborieuses techniques existantes qui parviennent à créer juste une cinquantaine de ces «germes» à la fois.

Traitement dans 10 ans?

Les tests sur des humains ne sont pas envisagés avant cinq ans mais les chercheurs sont convaincus que cette technique pourrait être utilisée pour reconstituer d'abondantes mèches. Elle pourrait également venir en aide aux personnes atteintes de cancers et suivant une chimiothérapie ou souffrant de maladies provoquant une perte de cheveux, a déclaré M. Fukuda, dont les travaux ont été publiés dans la revue Biomaterials. «Les cliniques spécialisées utilisent souvent des cheveux de la nuque pour les planter sur les zones frontales dégarnies. Le problème c'est que cela n'accroît pas le volume total de cheveux», a expliqué M. Fukuda.

Les traitements médicamenteux existants peuvent ralentir la chute des cheveux mais ne parviennent pas forcément à inverser le processus, a-t-il souligné. Un nouveau traitement faisant usage de cette technique pourrait être disponible dans 10 ans, a estimé le professeur. (afp/nxp)

Créé: 06.02.2018, 13h39

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.