Dimanche 19 mai 2019 | Dernière mise à jour 10:44

Paléontologie Argentine: un cimetière de dinosaures découvert

Les fossiles d'une dizaines d'individus distincts sont vieux d'environ 220 millions d'années.

Ce «lit d'os» mesure entre un et deux mètres de diamètre et autant de profondeur.

Ce «lit d'os» mesure entre un et deux mètres de diamètre et autant de profondeur. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années a été découvert dans l'ouest de l'Argentine, ont annoncé mercredi des chercheurs argentins. Des restes d'une dizaine d'individus distincts y ont été répertoriés.

«C'est une masse d'os agglomérés. Il n'y a pratiquement pas de sédiments. C'est comme s'ils avaient fait un puits et qu'ils l'avaient rempli d'os. C'est très impressionnant», a expliqué le paléontologue argentin Ricardo Martinez.

Selon le scientifique de l'institut et du musée de sciences naturelles (IMCN) de l'université de San Juan (ouest), «ces fossiles appartiennent au bassin d'Ischigualasto, qui correspond à 220 millions d'années, une époque dont on connaît peu la faune». Le cimetière a été découvert en septembre 2018 dans la province de San Juan, a précisé Cecilia Apaldetti, chercheuse au sein de l'IMCN et membre du conseil national des sciences et des techniques.

Ancêtres des mammifères

Cette découverte «a une double importance, car il y a au moins sept ou huit individus de dicynodontes, qui sont les ancêtres des mammifères, de la taille d'un boeuf, et d'autres archosauriens [reptiles, ndlr], que nous ne connaissons pas encore et qui peuvent être des dinosaures ou un ancêtre des grands crocodiles», a expliqué M. Martinez.

Ce «lit d'os» mesure entre un et deux mètres de diamètre et autant de profondeur. Pour expliquer les causes d'une telle accumulation d'os, les scientifiques supposent qu'il y «a peut-être eu une époque de grande sécheresse et que, à cet endroit, il y avait de l'eau, un petit lac, où venaient en masse les herbivores pour boire, et qu'à mesure que l'eau s'évaporait, les animaux s'affaiblissaient et mouraient sur place».

L'Argentine compte de très nombreux fossiles issus de trois périodes de l'ère mésozoïque, le trias, le jurassique et le crétacé. Ils appartiennent à des animaux différents de ceux rencontrés dans l'hémisphère nord. (ats/nxp)

Créé: 18.04.2019, 03h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.