Dimanche 29 mars 2020 | Dernière mise à jour 23:51

Espace L'Australie compte sur un satellite pour prévenir les incendies

Des scientifiques veulent surveiller depuis le ciel l'état de sécheresse des eucalyptus grâce à des détecteurs à infrarouge.

Les feux qui ont ravagé le pays étaient visibles depuis la station spatiale internationale.

Les feux qui ont ravagé le pays étaient visibles depuis la station spatiale internationale. Image: NASA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jamais l'Australie n'avait connu pires incendies que lors de cette saison chaude 2019/2020. Plusieurs dizaines de personnes ont péri, ainsi que des millions d'animaux et plus de 20% des forêts sont parties en fumée. Les températures élevées, le manque de précipitations et un tapis végétal très sec dans les forêts ont favorisé le départ de milliers de foyers, les vents se chargeant de propager les flammes.

Pour tenter de limiter ces risques, des chercheurs de l'Université nationale australienne développent un satellite de surveillance de la végétation, selon la BBC. Il en existe déjà, mais celui-ci serait plus spécifiquement concentré sur les eucalyptus. L'idée est, grâce à des détecteurs à infrarouge, de repérer des changements dans la densité des feuilles ou la teneur en eau des troncs. Si les eucalyptus deviennent trop secs et risquent donc de servir de trop bon combustible, les autorités pourraient intervenir.

Des capteurs initialement prévus pour l'astronomie

Pour ce faire, les scientifiques comptent utiliser les mêmes capteurs à infrarouge que ceux prévus pour le télescope géant Magellan, dont la mise en service est prévue pour 2022. «Lorsque nous avons commencé à réfléchir à la question, nous nous sommes dits que si nous pouvions faire de l'astronomie avec ces détecteurs, que se passerait-il si nous les retournions pour observer le sol?», explique l'un des professeurs de l'École de recherche d'astrophysique.

Le satellite, qui ne devrait pas être plus grand qu'une valise et qui aurait une résolution au sol d'environ 10 mètres, ne devrait toutefois pas être opérationnel avant plusieurs années. Il faudra donc encore trouver d'autres moyens de prévention et de lutte contre les incendies lors des prochaines saisons chaudes en Australie.

Michel Pralong

Créé: 05.03.2020, 18h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.