Lundi 15 octobre 2018 | Dernière mise à jour 13:54

Cheddar Man L'ancêtre des Britanniques avait la peau noire

Le premier homme britannique a vécu il y a 10'000 ans environ. Cheddar Man, qui avait la peau noire et les yeux bleus, a été présenté par des chercheurs mardi.

Il avait la peau noire, les cheveux noirs bouclés et les yeux bleus.

Il avait la peau noire, les cheveux noirs bouclés et les yeux bleus. Image: /AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le premier homme britannique connu de notre ère, qui a vécu il y a environ 10'000 ans, révèle des caractéristiques inattendues, selon son portrait dévoilé par une équipe de chercheurs. Connu sous le nom de Cheddar Man, du nom des gorges dans lesquelles son squelette a été retrouvé, dans le sud-ouest de l'Angleterre, cet homme avait la peau noire, les cheveux noirs bouclés et les yeux bleus.

«Une reconstitution du visage de Cheddar Man, réalisée il y a seulement quelques années, le montrait avec les cheveux noirs, mais avec la peau plus claire et les yeux marrons», reconnaît Chris Stringer, directeur des recherches au musée d'histoire naturelle de Londres. «Il est très surprenant de voir qu'un Britannique, il y a 10'000 ans, pouvait avoir la peau très sombre et des yeux très bleus», explique-t-il à l'AFP.

Ces découvertes ont été réalisées grâce à la combinaison de deux facteurs: la qualité de l'ADN prélevé, particulièrement bien conservé pour un squelette aussi ancien, et les nouvelles techniques de séquençage du génome, mises au point ces dernières années. «C'est très inhabituel d'obtenir un ADN d'aussi bonne qualité», s'est réjoui la chercheuse Selina Brace, qui a percé un trou dans l'os temporal du squelette pour en récupérer une poudre et en extraire le matériel génétique. «Le squelette a été découvert dans une grotte. Les conditions y sont constantes, l'air est frais et sec, ce qui a permis d'éviter que l'ADN se dégrade».

Grâce aux informations obtenues, et à partir d'un scanner complet du crâne du squelette, deux modélistes néerlandais ont réalisé un portrait en trois dimensions, pour tenter de figurer à quoi ressemblait l'ancêtre des Britanniques.

L'invention de l'agriculture, la clé pour comprendre

Cheddar Man faisait partie d'une population de chasseurs-cueilleurs qui a migré depuis le Moyen-Orient vers le nord de l'Europe après la fin de la dernière ère glaciaire. Aujourd'hui, environ 10% de la population britannique blanche présente une ascendance liée à ces chasseurs-cueilleurs.

Son squelette est exposé au musée d'histoire naturelle de Londres. «Bien sûr, nous savons qu'il y a eu des habitants ici depuis au moins un million d'années», précise Chris Stringer. «Mais depuis la dernière ère glacière, il est le premier homme connu de cette période d'occupation constante de la Grande-Bretagne».

Pour expliquer l'évolution de la couleur de peau de la population vers des teintes plus claires, le chercheur associe deux éléments. «Nous savons que la couleur de peau plus claire est apparue au cours de ces 10'000 dernières années, avec l'invention de l'agriculture» et la modification des régimes alimentaires, plus pauvres en vitamine D, explique-t-il. «Nous ne suggérons pas que Cheddar Man a évolué pour développer une peau plus claire, mais il y a eu des vagues de peuplement de personnes maîtrisant l'agriculture, et elles ont apporté avec elles le gêne d'une couleur de peau plus claire». (afp/nxp)

Créé: 07.02.2018, 01h18

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.