Mercredi 1 avril 2020 | Dernière mise à jour 10:22

Exploit Deux hommes parviennent à prendre la Terre en sandwich

Un Espagnol et un Néo-Zélandais ont posé en même temps une tranche de pain de mie aux exacts antipodes de la planète.

L'étudiant néo-zélandais a réalisé un dessin sur toasts pour l'occasion.

L'étudiant néo-zélandais a réalisé un dessin sur toasts pour l'occasion. Image: Etienne Naude

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est tellement plus beau quand c'est inutile! Deux hommes viennent de préparer un sandwich à la Terre, emprisonnant notre planète entre deux tranches de pain. Ce projet trottait dans la tête d'Etienne Naude depuis plusieurs années déjà, raconte la BBC. Cet habitant d'Auckland savait en effet que la Nouvelle-Zélande possédait un point antipodal en Espagne (c'est à dire un lieu situé à l'exact opposé de la planète). S'il trouvait un volontaire là-bas, ils pourraient tous deux créer un sandwich terrestre en posant simultanément une tranche de pain aux antipodes.

Près de Séville

Le jeune homme de 19 ans a d'abord calculé dans quelle partie de l'Espagne chercher un candidat, grâce à outil cartographique sur Internet. Il lui fallait en effet trouver un endroit qui coïncide avec une partie terrestre de la Nouvelle-Zélande et tous les deux devaient se trouver dans un espace public atteignable. Il a ainsi réussi à déterminer que l'idéal serait de dénicher quelqu'un près de Séville.

Il y a deux mois, il a donc lancé un appel sur la section espagnole du réseau social Reddit. Plusieurs volontaires lui ont répondu, dont Angel Sierra, un cuisinier de 34 ans, habitant près de l'endroit désiré. «Je ne savais pas du tout qu'on pouvait faire un sandwich terrestre, mais j'ai répondu parce que c'est bien de montrer que les gens peuvent travailler ensemble autour du globe et je me suis dit que j'étais en train de faire quelque chose qui me dépassait», a-t-il expliqué à la BBC.

Avec du pain de mie

Restait à organiser la confection du sandwich, chose qui n'est pas aisée, notamment en raison des 12 heures de décalage horaire. Les deux hommes se sont mis d'accord sur le type de pain (du pain toast), des deux endroits exacts, du jour et de l'heure. Le rendez-vous a été fixé à samedi 18 janvier dernier, l'étudiant en informatique néo-zélandais ne devant se déplacer qu'à quelques centaines de mètres de chez lui tandis que le cuisinier espagnol a dû faire 11 km.

Marge d'erreur de 30 cm

Pour l'occasion, Etienne Naude a réalisé un tableau avec 20 tranches de pain toast sur lesquelles il a dessiné au laser une Terre prise en sandwich. Il a utilisé l'une des tranches pour la poser au sol tandis que, au même instant, Angel Sierra en déposait neuf par terre en Espagne pour couvrir la marge d'erreur, estimée à une trentaine de centimètres. Deux photos de l'événement ont été prises, qui ont été postées sur Reddit. Les deux tranches se trouvaient alors séparées par 12 724 km, l'épaisseur de la planète.

Les deux hommes avec leurs tranches de pain toast se trouvaient aux exactes latitudes opposées samedi dernier. Le sandwich terrestre a donc bien été réalisé. Images Etienne Naude et Angel Sierra.

L'exercice est bien plus compliqué à réaliser qu'il n'y paraît car, en fait, très peu de surfaces terrestres ont un point antipodal non immergé. En fait, cela représente 14% seulement des terres émergées, comme on peut le constater sur la carte ci-dessous. Il est ainsi impossible de faire un sandwich terrestre en Suisse, puisque son point antipodal se situe en plein océan, à l'est de la Nouvelle-Zélande.

Carte des antipodes surperposés. Image JohantheghostTravail personnel, CC BY-SA 3.0, Lien

Des précédents

Ce sandwich terrestre n'est pas une nouveauté. Le premier a été attribué à l'artiste américain Ze Frank qui, en 2006, a organisé une pose de deux tranches de baguette, également en Espagne et en Nouvelle-Zélande, mais la première près de Madrid cette fois, l'autre à l'extérieur d'Auckland. Parmi les autres prises en sandwich terrestres, le «Daily Mail» racontait en février 2019 celle réalisée par deux Britanniques. Sauf qu'ils avaient posé la première tranche en Grande-Bretagne puis avaient pris l'avion pour aller déposer eux-mêmes la deuxième en Australie. Ce qui n'était donc pas au point antipodal exact (le Royaume-Uni n'en a pas d'immergé) et leur avait coûté 25 000 francs!

Michel Pralong

Créé: 22.01.2020, 06h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.