Samedi 25 janvier 2020 | Dernière mise à jour 09:43

Hightech Google veut trier vos déchets

Une filiale du géant américain a développé des robots capables de séparer les ordures recyclables.

Image: Google

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il dispose d'un corps longiligne, de roues, d'une tête truffée de caméras et d'un bras armé d'une pince. Ce robot, créé par Alphabet, une filière de Google veut aider les ménages et les entreprises à faire le tri de leurs déchets.

Le projet baptisé «Everyday Robot» prend forme au sein du X Lab. La machine peut reconnaître les différents matériaux et les rassembler pièce par pièce. Ainsi le géant américain espère remplacer un jour les classiques poubelles d'entreprises par des rangées de robots chargés de trier les matières recyclables.

Sa particularité? Il peut apprendre par lui-même au fil de son expérience afin de gagner en rapidité et en efficacité, lorsqu'il fera face à des déchets qu'il voit souvent. Ces connaissances seront automatiquement partagées avec les autres robots de manière à optimiser le service et réduire le taux d'erreur.

Créé: 12.12.2019, 11h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.