Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 22:43

Espagne La maîtresse donne de sa personne pour son cours d'anatomie

Enseignante à Valladolid, l'épouse d'un Italo-Suisse a trouvé le bon costume pour parler du corps humain. Sa leçon n'est pas passée inaperçue.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Vous ne pouvez pas apprendre ce qui ne vous intéresse pas. Je ne sais pas si mes élèves auront ainsi mieux compris le corps humain, mais j'ai essayé de transmettre l'émotion, la curiosité et la passion d'apprendre», explique Verónica Duque au site NoticiasCyL Valladolid. Cette enseignante dans une école publique de Valladolid, en Espagne, était interviewée par le journal suite à une leçon d'anatomie très particulière qu'elle a donnée le 16 décembre dernier à ses élèves de 8 et 9 ans.

Un maillot de bain

Ce jour-là, la maîtresse est entrée en classe en portant un costume représentant l'intérieur du corps humain. Elle l'a trouvé cet été, par hasard sur Internet. Il s'agit en fait d'un maillot de bain. «Comme je savais ce qu'il en coûtait aux enfants d'imaginer les organes internes en trois dimensions, j'ai fini par l'acheter», dit-elle au journal en ligne de sa ville.

Cris et applaudissements

Ses élèves ne s'attendaient pas du tout à une telle apparition: «Certains ont crié, d'autres ont sursauté, applaudi et quelques-uns se sont couvert les yeux... Il m'a fallu quelques minutes pour reprendre le contrôle de la classe», raconte Verónica, qui ne s'imaginait pas que sa leçon allait devenir célèbre. Mais sa collègue la prend en photo et en vidéo afin d'envoyer ces images aux parents.

Emballé par l'idée de sa femme, le mari de Verónica Duque lui demande alors la permission de diffuser ces photos sur son compte Twitter, écrivant: «Très fier de ce volcan d'idées que j'ai la chance d'avoir pour femme. Aujourd'hui, elle a expliqué le corps humain à ses élèves de manière très originale. Et les enfants ont flippé...»

Raclette et bouteilles d'Yvorne

L'époux se présente sur son compte Twitter comme un hôtelier italo-suisse vivant en Espagne. D'autres de ses photos prouvent ses liens avec la Suisse puisqu'on y voit de la raclette, de la viande séchée et une bouteille d'Yvorne. S'il a l'habitude de publier des photos de sa femme en costumes, puisqu'elle aime se déguiser, notamment pour Halloween, il ne pensait pas que celles qu'il a postées le 16 décembre allaient avoir un tel retentissement.

«Quand je suis arrivée à l'école le jeudi suivant, dit l'enseignante, je me préparais à une journée normale. Mais j'ai dû me faire remplacer pendant cinq heures car tous les médias voulaient faire une interview avec moi.» Une célébrité qui la comble moins que les messages qu'elle a par la suite reçus d'anciens élèves, qui lui disaient qu'elle avait été la meilleure prof qu'ils aient jamais eue: «C'est quelque chose de très gratifiant. C'est le but de tout enseignant qu'un peu d'entre vous reste chez les élèves. Les parents m'ont également dit que leurs enfants étaient très heureux de mes cours et que le temps y passait rapidement.» Elle fait en tous cas tout pour cela.

Michel Pralong

Créé: 25.12.2019, 10h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.