Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

EPFZ Massive Attack stocke «Mezzanine» sur ADN

Le trio hip hop britannique va stocker son album culte sur de l'ADN artificiel grâce à une méthode développée à l'EPFZ. C'est le premier album musical ainsi conservé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Montreux Jazz l'avait fait l'an dernier pour «Tutu» de Miles Davis et «Smoke on the water» de Deep Purple. C'est maintenant Massive Attack qui annonce le stockage de son album «Mezzanine» sur de l'ADN artificiel, avec une méthode développée à l'EPFZ. Une première.

Cet encodage est effectué pour les vingt ans de la sortie de l'album qui a valu une renommée internationale au groupe de trip hop britannique, le 27 avril 1998. Un archivage dont l'espérance de vie se compte en siècles, voire en millénaires, contre quelques décennies sur un CD, a indiqué l'Ecole polytechnique de Zurich (EPFZ) dans un communiqué.

L'équipe de Robert Grass et Reinhard Heckel a dans un premier temps modifié la bande-son numérique binaire - une suite de «uns» et de «zéros» - pour l'adapter au code ADN constitué des quatre bases A, C, G et T. Afin d'obtenir une quantité de données gérable, le procédé de compression «Opus» a été utilisé pour arriver à un volume de 15 mégabytes, avec une qualité finale supérieure au MP3, précise l'EPFZ.

Une entreprise américaine est actuellement en train de fabriquer 920'000 courtes molécules d'ADN sur lesquelles sera stocké «Mezzanine». Celles-ci seront ensuite encapsulées dans 5000 billes de verre de 160 nanomètres (milliardième de mètre) par Turbobeads, une spin-off de l'EPFZ.

Invisibles à l'oeil nu

Les nanobilles sont invisibles à l'oeil nu. Elles peuvent être conservées dans un liquide, dans un minuscule flacon par exemple, pratiquement pour l'éternité. Le projet devrait être bouclé d'ici un à deux mois, selon l'EPFZ.

Si la méthode de stockage est encore complexe et onéreuse, la technique permettant la lecture et la copie de ces données l'est en revanche beaucoup moins: elle peut être faite en tout temps sur un ordinateur. Il y a trois ans, les chercheurs zurichois avaient testé leur procédé en stockant sur ADN le texte du Pacte fédéral de 1291 qui a fondé la Suisse.

«Mezzanine» est le premier album musical ainsi conservé. En termes de volume, seul Microsoft a pour l'instant fait mieux en stockant une collection de plusieurs bases de données dépassant 200 mégabytes.

Volume insignifiant

En septembre dernier, le Montreux Jazz Festival avait annoncé avoir fait numériser sur de l'ADN deux morceaux légendaires et emblématiques de la manifestation: «Tutu» de Miles Davis et «Smoke on the water» de Deep Purple. L'opération avait été menée en collaboration avec l'EPFL et des scientifiques américains.

La possibilité de produire des brins d'ADN artificiels met aujourd'hui à la portée de l'homme ce que la nature a développé depuis l'apparition de la vie, il y a plusieurs milliards d'années.

Les molécules synthétiques soigneusement encapsulées peuvent être conservées durant des millénaires pour un volume insignifiant: la totalité des 50 ans d'archives du Montreux Jazz tiendraient dans l'équivalent d'un grain de sable, avaient souligné ses responsables. (ats/nxp)

Créé: 23.04.2018, 13h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.