Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:10

Sciences Mouvoir son fauteuil roulant par la pensée

L'EPFL a débuté des études cliniques sur des fauteuils roulants capables d'être déplacés par la seule force de son cerveau.

C'est une coiffe à électrodes qui enregistre les impulsions électriques du patient et les transmet à un ordinateur qui les traduit en commandes.

C'est une coiffe à électrodes qui enregistre les impulsions électriques du patient et les transmet à un ordinateur qui les traduit en commandes. Image: EPFL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des patients paralysés testent actuellement à Bochum (D) des fauteuils roulants pouvant être dirigés par la pensée grâce à une interface cerveau-machine développée à l'EPFL. Cela demande encore beaucoup de concentration et de motivation de la part des patients.

Cette étude clinique a été présentée lundi à la clinique universitaire Bergmannsheil à Bochum. Sur les dix patients participant au projet, quatre sont désormais capables, au terme de plusieurs semaines d'entraînement, de diriger leur fauteuil au travers d'un parcours d'obstacles simple, a indiqué le neurochirurgien Ramon Martínez-Olivera.

La conduite autonome leur demande encore beaucoup d'efforts, et il reste beaucoup de chemin à faire jusqu'à ce que cette technique soit mise sur le marché. Néanmoins, le fait que cet appareillage passe désormais au stade des études cliniques est un pas important, ont relevé les chercheurs.

C'est une coiffe à électrodes qui enregistre les impulsions électriques du patient et les transmet à un ordinateur qui les traduit en commandes. Cette interface a été développée au laboratoire du professeur José del R. Millán, directeur de la chaire Defitech sur les interfaces cerveau-machine à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). (ats/nxp)

Créé: 17.06.2019, 17h58

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.