Mardi 23 janvier 2018 | Dernière mise à jour 00:09

Phénomène Le mystère des rochers qui bougent tout seuls

Dans la vallée de la Mort, des pierres massives laissent des traînées derrières elles, sans traces de pas autour. Des scientifiques ont découvert la raison.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En Californie, il est des endroits fabuleux. Et aussi désertique. La vallée de la Mort porte bien son nom par la chaleur qu'il y fait et ses paysages secs et rocailleux. Elle recèle aussi sa part de mystère.

Les scientifiques ont observé des rochers qui laissaient des traînées derrière eux, sans traces de pas autour, alors que le sol est plat.

La thèse extraterrestre

Pendant des années, les chercheurs se sont penchés sur ce drôle de phénomène dans la Racetrack Playa, une zone particulièrement désertique de la vallée de la Mort. Comment expliquer rationnellement que des pierres qui peuvent peser plusieurs centaines de kilos se déplacent seules? La thèse extraterrestre a bien sûr eu le vent en poupe.

Aussi étrange que cela puisse paraître, ce sont deux océanographes de l'Université de Californie de San Diego qui se sont penchés sur la question, rapporte le Los Angeles Times, cité par Mashable. Les deux scientifiques ont réussi à trouver une piste pour expliquer ce phénomène en plaçant des GPS pour suivre le mouvement des pierres.

Lac asséché

L'étendue déserte de Racetrack Playa est en réalité un ancien lac asséché. Lors de fortes pluies, qui surviennent occasionnellement, la vallée se remplit d'eau. Si la nuit est assez froide, l'eau gèle. Le lendemain, à condition que le soleil revienne, la glace fond légèrement et rend le sol plus glissant. Avec le vent, les rochers, même les plus lourds, se déplacent à une vitesse pouvant atteindre 4,5 mètres par minute.

En image, l'explication schématisée:

Les deux chercheurs ont publié leur hypothèse dans la revue en ligne PLOS ONE. En décembre 2013, ils ont observé le déplacement de soixante rochers pour parvenir à leur conclusion. Le phénomène reste assez rare et ne se produit qu'en fin d'année lorsque les températures tombent, puisqu'il s'agit tout de même d'une région chaude et désertique.

La vidéo explicative (en anglais):

(nxp)

Créé: 29.08.2014, 15h59

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.