Vendredi 28 février 2020 | Dernière mise à jour 11:05

Objectif Lune Nasa: de nouvelles combi pour les astronautes

Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins grâce à de nouvelles combinaisons présentées mardi par la Nasa.

Les nouvelles combinaisons sont encore des prototypes qui n'ont pas été testés dans l'espace et dont la conception doit être finalisée.
Vidéo: AFP

La première sortie spatiale 100% féminine jeudi ou vendredi

La première sortie dans l'espace de deux femmes astronautes aura lieu jeudi ou vendredi, a annoncé la NASA mardi. L'opération historique avait été annulée en mars faute de combinaisons spatiales de la bonne taille. Les Américaines Christina Koch et Jessica Meir sortiront ensemble de la station spatiale internationale (ISS) pour remplacer un système de recharge des batteries électriques. De nombreuses femmes astronautes ont participé à des sorties spatiales depuis l'ISS, mais toujours avec un homme. L'annonce en mars de la première sortie dans l'espace de deux femmes, Christina Koch et Anne McClain, avait été présentée comme un événement.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Moins de rigidité pour des mouvements plus fluides: les combinaisons que mettront les astronautes américains pour marcher sur la Lune dans plusieurs années dans le cadre du programme Artémis ont été présentées mardi par la Nasa.

Ce sont encore des prototypes qui n'ont pas été testés dans l'espace et dont la conception doit être finalisée. Le retour d'humains sur la Lune est officiellement prévu pour 2024 avec la mission Artémis 3, même si ce calendrier reste incertain en raison de retards et de problèmes de financement. Les combinaisons ne devraient pas être prêtes avant 2023.

Devant un immense drapeau américain au siège de l'agence spatiale américaine à Washington, des ingénieurs ont enfilé les combinaisons devant la presse.

Les précédentes combinaisons pour marcher sur la Lune dataient des missions Apollo (1969-1972). Ce sont de véritables mini-vaisseaux spatiaux fournissant de l'oxygène à l'astronaute, recyclant l'air, régulant la température interne et protégeant des radiations.

Plus libres de leurs mouvements

Les ingénieurs de la Nasa travaillent depuis des années à une version améliorée, en particulier pour l'élimination du dioxyde de carbone. Il y aura en fait deux combinaisons: l'une pour marcher sur la Lune, blanche avec des bandes bleues et rouges, baptisée «xEMU» (acronyme anglais d'Unité mobile d'exploration extravéhiculaire). Et l'autre pour le trajet entre la Terre et la Lune, plus légère et de couleur orange, baptisée «Orion Crew Survival Suit», soit la combinaison de survie pour l'équipage de la capsule Orion.

La combinaison xEMU sera plus flexible, ont démontré les ingénieurs de la Nasa. «Souvenez-vous, durant les années Apollo, Neil Armstrong et Buzz Aldrin sautillaient comme des lapins sur le sol lunaire. Désormais, nous pourrons marcher sur le sol lunaire», a expliqué Jim Bridenstine, l'administrateur de la Nasa.

Et comme l'ingénieure Kristine Davis l'a montré, les astronautes auront les bras beaucoup plus libres de leurs mouvements; ils pourront atteindre au-dessus de leur tête, ce qui n'était pas possible avec les combinaisons d'Apollo. Et ils pourront se baisser facilement pour ramasser des pierres lunaires, sans risquer de perdre l'équilibre et de tomber. Autre grande innovation, la nouvelle combinaison est conçue pour convenir à toutes les tailles, et pour les hommes comme les femmes. (afp/nxp)

Créé: 16.10.2019, 08h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.