Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 11:47

Genève Expérience: «Vous allez prendre plus de 30 ans»

Un simulateur de vieillissement a été présenté par l'institution genevoise de maintien à domicile. L'objectif ? Mieux comprendre nos aînés.

Difficile de prêter attention aux autres gens quand il faut constamment se concentrer pour ne pas perdre l'équilibre.

Difficile de prêter attention aux autres gens quand il faut constamment se concentrer pour ne pas perdre l'équilibre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le public a pu tester samedi à Genève un simulateur de vieillissement. Cette expérience proposée par l'institution genevoise de maintien à domicile (imad) permet de mieux comprendre les difficultés physiques des aînés dans leur vie quotidienne.

Amador Morales, formateur pour les gérontechnologies à l'imad prévient les cobayes: «Vous allez prendre plus de trente ans en quelques minutes». L'effet est effectivement saisissant. Le dispositif qui pèse au total une trentaine de kilos permet de ressentir les contraintes physiques d'une personne de plus de 80 ans.

Des chaussures à semelles bombées et ouvertes sur les orteils perturbent l'équilibre, des poids aux chevilles et aux pieds ainsi qu'un gilet lesté montrent les effets de perte de tonus musculaire. Des genouillères, des coudières et une minerve rigidifient les articulations. Enfin, des lunettes de ski rétrécissent et jaunissent le champ de vision et un casque sur les oreilles étouffe les sons.

Concentration extrême

Le poids des ans se fait immédiatement sentir. Premier défi: attraper une veste sur un porte-manteau et la boutonner. Mais le porte-manteau est trop haut et il faut un temps considérable pour accrocher les boutons. «Et encore, vous ne ressentez pas les douleurs liées à la vieillesse», relève M.Morales.

Reste à tester quelques mètres de marche pour acheter un billet de bus. La démarche est lente, le dos courbé. Difficile de prêter attention aux autres gens quand il faut constamment se concentrer pour ne pas perdre l'équilibre. «On comprend mieux pourquoi les personnes âgées renoncent à sortir et s'isolent», explique M.Morales.

Des petites adaptations, notamment sur le mobilier urbain, faciliterait la vie des personnes âgées, selon l'imad qui oeuvre pour prolonger l'autonomie des seniors. Un message entendu par Mauro Poggia, chef du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé, qui a testé pour la première fois ce simulateur samedi.

«Je ne pensais que ça demanderait autant de concentration», reconnaît le conseiller d'Etat. La politique des personnes âgées doit être une politique à part entière, pas seulement un accompagnement«, a souligné Mauro Poggia.

De l'empathie

Cette simulation de vieillissement s'inscrit dans le cadre de la Journée nationale d'aide et de soins à domicile. Elle vise à adapter les comportements avec les personnes âgées et à apprendre à être bienveillant et tolérant. »Un jeune qui a testé le dispositif comprendra mieux pourquoi il cède sa place dans un bus à un aîné", conclut M.Morales.

L'imad utilise ce simulateur pour sensibiliser son personnel, soit plus de 2'300 collaborateurs. M.Morales intervient aussi dans des EMS pour montrer concrètement les effets du vieillissement. (ats/nxp)

Créé: 07.09.2019, 16h34

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.