Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 22:47

fAUNE Les renards aiment manger des chatons en hiver

Des scientifiques ont trouvé la preuve que les jeunes félins constituent un aliment précieux pendant la période froide.

Trouvant moins de fruits en automne et hiver, le renard se rabat sur les chatons.

Trouvant moins de fruits en automne et hiver, le renard se rabat sur les chatons. Image: istock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les renards mangent-ils vraiment des chats? Beaucoup le disent, mais un chercheur en sciences naturelles à l'Université de Sienne n'en a trouvé aucune trace dans les études scientifiques. Il a donc décidé d'aller s'en rendre compte par lui-même. Accompagné par un collègue de l'Université de Vérone, les deux hommes ont ramassé des crottes de renard entre juillet 2016 et juillet 2017 près des villages de Prata et de Massa Marittima, dans le sud de la Toscane.

Ils ont publié l'analyse de ce qu'ils ont trouvé dans quelques 200 excréments dans la revue «Mammalian Biology». Ceux-ci contenaient des griffes et des poils de chats durant toute l'année, mais avec une très forte augmentation en automne et en hiver. A tel point que les chats, et surtout les chatons, constituent un tiers du menu des renards durant ces périodes. Pour les deux scientifiques, ils sont une alternative aux fruits, aliment prisé par les renards, lorsque ceux-ci viennent à manquer. Quant aux chatons, ils sont certainement plus faciles à attraper que des chats adultes.

Pas des chats domestiques

Les renards de la région ne semblent toutefois pas s'être attaqués à des animaux domestiques, car aucune disparition de chat n'a été signalée. Selon les deux scientifiques, il pourrait bien s'agir d'un groupe de félins retournés à l'état sauvage après la mort de leur propriétaire en 2013 et qui ont formé une petite colonie. Et si celle-ci ne semble pas s'agrandir, c'est certainement parce que les renards servent de régulateurs à cette population.

Si le renard est donc bien capable d'attraper, de tuer et de manger un chat, (tout du moins un chaton), les deux scientifiques se montrent prudents quant à une généralisation de cette pratique. Cela concerne peut-être particulièrement cette région où ces prédateurs ont trouvé une opportunité. En ville et aux alentours, le risque est bien moindre qu'un chat se fasse croquer par un renard. Déjà parce que le renard chasse la nuit, alors que le chat sort moins souvent à ce moment et généralement sans s'aventurer trop loin. Il n'y a donc pas trop d'inquiétude à se faire pour vos chatons.

(Le Matin)

Créé: 05.11.2018, 14h26

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.