Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 01:26

Invention Un robot qui parle le langage des bébés

Des chercheurs ont mis au point une intelligence artificielle capable de décoder le message dans le cri d'un nouveau-né.

Image: Pixabay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un projet scientifique d'envergure internationale pourrait bien révolutionner le quotidien des parents.

En collaboration avec des hôpitaux du monde entier, des chercheurs des universités américaines Northern Illinois et New-Jersey travaillent sur un programme d'intelligence artificielle capable de traduire l'intention du nouveau-né en décodant ses cris, comme le soulève le HuffingtonPost .

Pour y parvenir, ils ont enregistré 48 pleurs de 26 bébés hospitalisés en néonatologie. Avec l'aide d'infirmières spécialisées et des parents de l'enfant, ils ont classé les sons dans cinq catégories: le besoin s'être changé, d'être nourri, de dormir, d'avoir de l'attention ou d'exprimer un mal être.

Bien que le but est d'améliorer la santé des tous petits, les experts admettent qu'aucun robot ne sera plus apte qu'un parent pour interpréter le message de leur bébé. «La machine ne sera pas meilleure que l'humain parce qu'elle a besoin d'une base de données conséquente», précise la professeure Maude Bonenfant de l’UQAM.

Pour l'heure, les chercheurs travaillent à enrichir leur programme en récoltant des données de plusieurs hôpitaux à travers le monde.

Créé: 24.06.2019, 06h49

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters