Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 11:30

Découverte Les T-Rex avaient le crâne climatisé

Grâce à deux trous dans leur tête, ces féroces prédateurs pouvaient réguler leur température interne.

Si les T-Rex fonctionnaient comme les alligators, l'imagerie thermique aurait révélé chez eux des parties du crâne climatisées.

Si les T-Rex fonctionnaient comme les alligators, l'imagerie thermique aurait révélé chez eux des parties du crâne climatisées. Image: Brian Engh/Université du Missouri

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce n'est pas parce qu'on est un tueur redoutable qu'on n'a pas le droit à un peu de confort. C'est ce que semble avoir découvert une équipe de chercheurs américains à propos du Tyrannosaurus Rex (T-Rex de son petit nom). Casey Holliday, professeur d'anatomie à l'Université du Missouri et responsable de l'étude, était intrigué par les deux grands trous situés sur le sommet du crâne du dinosaure. Il doutait surtout de l'explication avancée jusque-là pour justifier leur utilité, à savoir qu'ils abritaient des muscles pour aider à actionner les puissantes mâchoires de l'animal.

Ces muscles auraient ainsi dû faire un angle de 90 degrés avec la mâchoire et longer le sommet du crâne, ce qui n'est pas le chemin le plus direct, s'étonne-t-il dans sur le site de son université. En étudiant l'un des lointains descendants du T-Rex toujours vivant sur notre planète, l'alligator, peut-être pourra-t-on comprendre le rôle de cette fenêtre dorsotemporale, s'est dit le chercheur. Qui est donc allé filmé des reptiles dans une ferme d'alligators en Floride avec une caméra thermique.

Circulation sanguine croisée

Ces sauriens possèdent également ces trous sur le sommet de leur crâne. Et il s'est avéré que ceux-ci changeaient de couleur en fonction de la température extérieure. Lorsqu'il faisait froid, ils devenaient une zone chaude et inversement. Car, en fait, ces cavités sont remplies de vaisseaux sanguins et que, grâce à ce système de circulation à courants croisés, cela fonctionne comme une climatisation. L'animal reste donc efficace quelle que soit la température extérieure.

En dotant un crâne de T-Rex d'un système sanguin comparable à celui de l'alligator, on voit que les vaisseaux agissent comme un régulateur thermique. Image Brian Engh/Université du Missouri

La conclusion, pour Casey Holliday semble donc évidente: les T-Rex, comme les alligators, ont deux trous sur le sommet du crâne. Ceux des alligators étant remplis de vaisseaux sanguins, ceux des T-Rex devaient l'être aussi. Il ne s'agissait donc pas de muscles, comme on le pensait depuis plus de 100 ans.

Le T-Rex avait donc la clim, CQFD.

Créé: 08.09.2019, 14h47

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.