Lundi 13 juillet 2020 | Dernière mise à jour 11:01

Paléontologie Ils trouvent un manchot de 43 millions d'années

Des Argentins ont découvert dans l'Antarctique une peau fossilisée d'un manchot de 43 millions d'années.

L'aile retrouvée par les chercheurs.

L'aile retrouvée par les chercheurs. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des chercheurs argentins ont annoncé avoir identifié des restes de peau fossilisée d'une aile appartenant à un manchot de 43 millions d'années sur l'île Marambio, dans l'Antarctique. La découverte du fossile avait été faite au cours d'une campagne effectuée en 2014.

Les restes ont ensuite été étudiés au Musée de La Plata par la paléontologue argentine Carolina Acosta Hospitaleche, a précisé vendredi l'Agence pour la diffusion scientifique de l'Université nationale de La Matanza.

Espèce éteinte

La peau fossilisée appartenait à un Palaeeudyptes gunnari, une espèce de manchots aujourd'hui éteinte et qui prospérait dans l'Antarctique pendant l'éocène, il y a 43 millions d'années, lorsque la région était couverte de bois et abritait une faune diversifiée.

«La fossilisation de la peau de cette aile constitue un fait unique car c'est le premier exemplaire au monde de ce manchot avec la peau conservée», s'est réjouie Carolina Acosta Hospitaleche. «La peau s'est conservée sous forme de fossile sur les deux surfaces de l'aile, entourant les os qui sont restés articulés dans leur position originelle», a-t-elle ajouté. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2020, 02h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.