Vendredi 19 janvier 2018 | Dernière mise à jour 21:36

Berne Sa tumeur au cerveau lui fait entendre des voix

Les Services psychiatriques bernois ont documenté le cas d'une femme de 48 ans qui entendait des voix «célestes» et s'infligeait des blessures.

L'origine des troubles de la patiente n'était pas une psychose, mais une tumeur au cerveau.

L'origine des troubles de la patiente n'était pas une psychose, mais une tumeur au cerveau. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La femme s'était infligée des blessures au thorax avec un couteau parce que cela lui avait été ordonné par des voix divines, rapporte l'équipe de Sebastian Walther des Services psychiatriques universitaires (SPU) de Berne, dans la revue Frontiers in Psychiatry. La vie de la patiente a été marquée depuis son adolescence par des épisodes de forts sentiments religieux déterminant ses actes et allant jusqu'à la folie.

Les conversations à caractère religieux avec deux types de voix différentes pouvaient durer des heures. La Suissesse les entendait quotidiennement par phases durant plusieurs semaines ou mois.

Pour en avoir le coeur net, les médecins lui ont fait passer un IRM. Ils ont découvert une tumeur de taille moyenne à croissance très lente et irrégulière dans le thalamus et les liaisons nerveuses voisines. Cette zone cérébrale est notamment impliquée dans les perceptions acoustiques et l'alignement sur la réalité.

Perturbations spécifiques

Chez les patients schizophrènes, cette région ne travaille pas correctement. Comme l'indique un communiqué des SPU publié mercredi, le cas de cette patiente illustre le fait, encore controversé, que les symptômes de la schizophrénie ne trouvent pas leur origine simplement partout dans le cerveau, mais sont produits par des perturbations spécifiques de certains réseaux neuronaux.

Vraisemblablement, la croissance de la tumeur affectait épisodiquement le fonctionnement du thalamus, générant les épisodes mystiques. La patiente a finalement reçu des médicaments antipsychotiques. Elle a ensuite décidé de les réduire et recommencé à entendre des voix.

L'équipe du Pr Walther publie depuis des années des analyses IRM de patients schizophrènes. Le cas présent a suscité une attention accrue en raison de l'aspect religieux des hallucinations. Il a notamment été évoqué par le site spécialisé livescience.com. (ats/nxp)

Créé: 20.12.2017, 16h32

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.