Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 07:27

Etats-Unis Une étude lie chauves-souris et rage mortelle

Les chauves-souris ont été à l'origine de 70% des cas mortels de rage chez l'homme dans le pays entre 1960 et 2018.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les chauves-souris sont la première cause de cas mortels de rage chez les humains aux États-Unis, selon une étude publiée mercredi par les autorités sanitaires américaines. L'enquête montre une importante chute des risques posés par les chiens.

Les chauves-souris ont été à l'origine de 70% des cas mortels de rage chez l'homme dans le pays entre 1960 et 2018, avance l'étude des centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Le risque reste cependant très limité, car des 59'000 morts dues à la rage chaque année dans le monde, seules deux sont recensées aux États-Unis.

«Les chauves-souris jouent un rôle essentiel dans notre écosystème et il est important que les gens sachent que la plupart des chauves-souris aux Etats-Unis ne sont pas porteuses de la rage», a rassuré Emily Pieracci, auteure principale du rapport. «Le problème est quand les gens essaient de toucher des chauves-souris qu'ils pensent en bonne santé, car il est impossible de distinguer un animal enragé d'un simple coup d'oeil», a-t-elle ajouté. «Le mieux est d'éviter tout contact avec des chauves-souris et autres animaux sauvages».

Mort en moins de deux semaines

L'étude des CDC montre par ailleurs que les chiens de compagnie présentent un risque beaucoup plus faible que par le passé, grâce à la vaccination généralisée des animaux et à la disponibilité de la prophylaxie post-exposition (PPE), qui permet d'éviter que le virus ne pénètre dans le système nerveux central. Environ 55'000 Américains reçoivent chaque année un traitement PPE après avoir été mordus ou griffés par un animal potentiellement contaminé.

Les CDC encouragent les voyageurs à se renseigner sur leur destination avant d'y approcher des chiens, notamment en Asie et en Afrique, où la rage tue encore des dizaines de milliers de personnes par an.

Le virus de la rage est transmis par la salive des animaux infectés, en général lors d'une morsure ou d'une griffure. Une fois que ses symptômes se manifestent - excitabilité, fièvre, excès de salive, paralysie partielle -, il peut causer la mort chez l'homme en moins de deux semaines. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2019, 05h26

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.