Lundi 20 janvier 2020 | Dernière mise à jour 20:08

Nature La plus vieille forêt du monde découverte

Des scientifiques ont découvert une forêt vieille de 387 millions d'années, dans l'État de New York, aux États-Unis.

Le titre de plus vieille forêt fossile revenait jusqu'ici à un site de Gilboa remontant à environ 385 millions d'années.

Le titre de plus vieille forêt fossile revenait jusqu'ici à un site de Gilboa remontant à environ 385 millions d'années. Image: Current Biology

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des scientifiques ont indiqué avoir découvert dans l'État de New York ce qui pourrait être la plus vieille forêt du monde, selon une étude parue dans le journal «Current Biology». Celle-ci pourrait être riche en enseignements sur les liens entre la forêt et le climat.

Le titre de plus vieille forêt fossile revenait jusqu'ici à un site de Gilboa, dans la région des Catskills dans le nord de l'État de New York, remontant à environ 385 millions d'années. Le nouveau site est une vieille carrière située dans la même région, à une quarantaine de kilomètres plus à l'est, près de la petite ville de Cairo.

Comprendre les liens entre réchauffement et déforestation

Après 10 ans de prélèvements et d'études, une équipe internationale de 11 scientifiques est arrivée à la conclusion qu'il a abrité une forêt «de 2 à 3 millions d'années plus ancienne» et plus riche en variétés d'arbres. Car s'ils ont retrouvé, comme à Gilboa, des traces d'arbres primitifs de type «Eospermatopteris», un peu comme des palmiers, avec un gros pied et une couronne de branches mais sans feuilles, ils ont aussi trouvé des plantes de type «Archaeopteris».

Ces dernières présentent des caractéristiques «beaucoup plus modernes», avec des feuilles et des systèmes de racines comparables à des épicéas ou des pins, a expliqué à l'AFP William Stein, l'un des auteurs de l'étude et professeur de biologie à l'université de Binghamton (New York).

Ces arbres «plus avancés» pourraient aider à comprendre comment les forêts se sont modernisées, à une époque où «le niveau de CO2 dans l'atmosphère diminuait et où les températures étaient en baisse», dit-il. En étudiant ce processus de refroidissement, on comprendra peut-être mieux les liens entre le réchauffement actuel et la déforestation, dit-il. (ats/nxp)

Créé: 20.12.2019, 03h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.