Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:39

Technologie La voile solaire LightSail 2 s'est ouverte dans l'espace

Le satellite envoyé en orbite par Planetary Society a déployé avec succès le dispositif qui doit lui permettre de se propulser grâce à la lumière du Soleil.

La voile solaire est un petit satellite avec un carré de 32 mètres carrés d'un film très fin, léger et réfléchissant en polyester Mylar.

La voile solaire est un petit satellite avec un carré de 32 mètres carrés d'un film très fin, léger et réfléchissant en polyester Mylar. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un mois après son lancement dans l'espace, la voile solaire de l'organisation américaine Planetary Society s'est déployée mardi correctement en orbite autour de la Terre.

«Déploiement terminé!»

La voile solaire, nommée LightSail 2, est un petit satellite avec un carré de 32 mètres carrés d'un film très fin, léger et réfléchissant en poylester Mylar, qui doit permettre de propulser l'appareil par la simple poussée des photons du Soleil. Il s'agit d'une expérience visant à démontrer que la technologie est mûre.

«Déploiement terminé!» a tweeté l'organisation. Les données envoyées par l'appareil au sol ont confirmé l'opération mécanique. Des photographies prises par la sonde devraient permettre de le confirmer visuellement plus tard dans la journée.

Le directeur de la Planetary Society, Bill Nye, expliquait à l'AFP le mois dernier que les voiles solaires permettraient ni plus ni moins un jour de «dompter» l'énergie solaire pour «voguer parmi les étoiles».

Vitesses extraordinaires

La voile solaire restera en orbite autour de la Terre et, si tout va bien, elle haussera progressivement son altitude grâce à la pression des radiations solaires.

A quoi ces voiles solaires pourraient-elles servir à l'avenir?

Bill Nye explique qu'elles seraient utiles pour envoyer des missions robotiques très, très loin, au-delà de notre système solaire, car le vaisseau, s'il sera forcément plus lent au départ que s'il était équipé d'un moteur, accélérera en permanence et atteindra in fine des vitesses extraordinaires. (afp/nxp)

Créé: 23.07.2019, 22h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.